Une vie française … l’avis d’un lecteur

20 March 2008

Paul Blick est né à l’âge de huit ans - tour de force que cela -, précisément le jour où son grand frère est mort. Le jour où la Cinquième République fut proclamée en France …

Ce qui est une métaphore, bien entendu.

Et là, dans ce préliminaire, se trouve l’unique mais monumental prétexte de ce livre excellent : comment vivre, comment exister, comment devenir adulte, puis dérouler sa propre existence dans l’ombre d’une absence, lorsque son frère, qui était tout, aux yeux de ses parents, a disparu tandis que l’on n’était encore qu’un petit enfant ?

Paul Blick nous narre sa vie, tour à tour morose, inexistante, excitante, palpitante, ennuyeuse, pleine de rebondissements ou de platitudes excessives, sur près de 360 pages, comme un Forrest Gump à la française … Une vie exceptionnelle et d’une banalité à faire pleurer, tout à la fois, scrutée tant de l’intérieur, qu’observée parallèlement à l’évolution de la vie politique et sociale du pays, des années cinquante, jusqu’au début des années deux-mille … Vaste programme. Le tout sans exagération aucune, sans longueurs ni langueurs.

Le style est brillant, qui rappelle celui de l’écrivain américain Philip Roth - c’est écrit en quatrième de couverture, mais ce n’est pas usurpé ; l’on pense notamment au fabuleux « Complot contre l’Amérique » du dit Roth - ; les phrases sont longues et belles à souhait, et le texte coule comme de l’eau. L’humour est omniprésent et les détails sont, le plus souvent, croustillants …

L’on prend donc ce livre en main, et l’on arrive bientôt à sa conclusion, sans l’avoir jamais laché ni avoir ressenti le moindre ennui. Du grand Jean-Paul Dubois. Prix Femina 2004.

Christophe - Lecteur de notre blog

Références :
Une vie française de Jean-Paul DuboisEditions de l’Olivier
Vous trouverez ce roman à la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R DUB, secteur adulte

Technorati , ,

CD de la semaine, Fathy Salama: sultany

5 March 2008

Ce musicien égyptien a appris le piano classique occidentale (Bartok, Tchaïkovski) et la musique arabe traditionnelle (Oum Kalthoum). Il apprend à jouer du jazz (avec Sun Râ), et participe ensuite à la naissance de la “jeel”, la musique pop arabe (précurseur du raï), avant de fonder son propre ensemble “Sharkiat” en 1989. On l’entend également sur l’album de Youssou N’dour “Egypte”, en 2004.Grâce à l’électronique, il veut redonner une prééminence à la musique arabe et sauver ainsi les plus vieux rythmes du monde. Dans ce nouvel album, il fusionne piano jazz et instruments orientaux pour un véritable voyage entre Orient et Occident.

Lydie - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur son espace My Space.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 022.2 SAL

Technorati , ,

Lettre des médiathèques n°17

4 March 2008

La nouvelle lettre des médiathèques est disponible. Vous la trouverez dans sa version papier dans les deux Médiathèques du pays de Romans et en cliquant ici pour la feuilleter en ligne ou ici pour la télécharger dans sa version numérique.

Technorati ,

Les enquêtes d’Enola Holmes … le paradis

29 February 2008

Enola Holmes est la digne soeur de son frère Scherlock. Elle est tombée dans la soupe quand elle était petite. Dans ce premier volume elle doit s’atteler à sa première enquête quand sa mère disparaît brutalement. Loin de voler à son secours ses deux frères sont très critiques envers leur mère qu’ils jugent un brin trop féministe. Mycroft, le frère aîné, décide d’envoyer Enola parfaire son éducation dans un pensionnat de jeunes filles pour en faire une Lady.Mais Enola en décide autrement car elle a décelé des indices pour partir, seule et à bicyclette, à la recherche de sa mère qu’elle compte bien retrouver.

Son chemin la mènera sur les traces d’une seconde disparition qui permettra d’épanouir ses dons de détective.

Digne héritière de son frère Sherlock, Enola jouit d’un caractère bien trempé pour une jeune fille de 14 ans. Si vous aimez les intrigues policières, ce roman mené tambour battant vous conviendra à merveille et sera un excellent apéritif pour attaquer l’oeuvre du grand Conan Doyle, L’ambiance British est garantie il manque le caractère ambigu de Sherlock Holmes et cette atmosphère pleine de mystère et de brouillard qui signe ses aventures.

A partir de 9ans.

Régine

Références :
Les enquêtes d’Enola Holmes, La double disparition t1 de Springer Nancy - Nathan jeunesse.
Vous trouverez cet album à la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R SPR 1

Technorati , , ,

Odette Toulemonde et autres histoires … l’avis d’un lecteur

26 February 2008

Un très petit exercice de style que voilà, pour le bien nommé EES, Eric-Emmanuel Schmitt … Huit nouvelles regroupées dans un recueil de 280 pages. Police d’imprimerie épaisse, et seulement 25 lignes par page … Beaucoup de blanc et un papier fort, comme pour rendre le livre plus épais, et ainsi justifier les 19 Euros du prix …

Il s’agit là, pour l’essentiel, de nouvelles « féministes ». Sans qu’il y ait là, dans cette remarque, quoi que ce soit de péjoratif, s’entend. Les historiettes sont écrites convenablement, bien sûr, et l’on ne pouvait en attendre moins de Schmitt, mais avec un phrasé banal, dépourvu d’intérêt et d’originalité. Les situations sont pour la plupart convenues ; le prétexte est, en général, ou absent ou « téléphoné » … Quant aux chutes, elles aussi … L’on déplore qu’elles soient bien trop souvent prévisibles.

Reste quand même une nouvelle un peu meilleure que les autres, sur Alzheimer, mais dont le ressort est bien trop vite mis à jour, et un court récit, basé sur le réel, se déroulant quelque part dans un goulag, en Sibérie, sous l’ère Staline, qui laisse un petit goût douceâtre sur le palais, une fois le livre refermé …

Odette Toulemonde et autres histoires fut écrit en « cachette », pendant le tournage du film du même nom (un échec commercial, soit dit en passant), et « rédigé sur les bords de table, le matin au petit-déjeuner, le soir dans des chambres d’hotel … », de l’aveu même de Schmitt …

Et bien c’est à peu près tout ce que mérite ce recueil : une petite lecture sur un coin de table de cuisine, en attendant que l’omelette soit cuite …
EES nous avait habitué à plus profond ; à beaucoup mieux …

Christophe - Lecteur de notre blog

Références :
Odette Toulemonde et autres histoires de Eric-Emmanuel Schmitt - Albin Michel
Vous trouverez ce roman à la médiathèque Monnaie à la cote
R SCH N, secteur adulte

Technorati , ,

Lettre des Médiathèques n°16

21 February 2008

La nouvelle lettre des médiathèques est disponible. Vous la trouverez dans sa version papier dans les deux Médiathèques du pays de Romans et en cliquant ici pour la feuilleter en ligne ou ici pour la télécharger dans sa version numérique.

Technorati ,

Baladasssoooons !

19 February 2008

Nous avions suivi une formation « Eveil musical » en juin 2007, animée par Hélène Schalk Collomb, artiste musicienne de l’association Minimômes et mininotes. L’occasion de rencontrer d’autres professionnels de la petite enfance, des assistantes maternelles. En septembre, le Relais Assistantes Maternelles nous a invitées à participer à la préparation de leur spectacle annuel dédié aux tout-petits, sous la direction d’Hélène.

Quelle aubaine de pouvoir prolonger au-delà du stage l’aventure avec elles, et de mettre en pratique nos apprentissages!

Les répétitions en soirée se sont enchaînées en octobre, novembre, décembre et janvier. Au programme, polyphonie, percussions, canons, polyrythmie, jeux de doigts et de bouche ! Tout ce travail sur le mode de la bonne humeur et du rire! Grâce au talentueux coaching d’ Hélène, nous étions prêtes pour donner 4 représentations à Miribel, Clérieux, Parnans, ainsi qu’à la médiathèque Simone de Beauvoir, les 18, 23 et 30 janvier.

Beaucoup de monde au rendez-vous, et nous avons distribué, sur l’air du “sac à sons…polisson…ce p’tit bruit qu’est-ce qu’il dit”, tous les jolis sacs à sons réalisés par les nombreuses assistantes maternelles qui ont apporté leur aide à la réalisation technique de ce spectacle!

A la médiathèque monnaie, nous poursuivrons sûrement les “baladassonnades” dans les mois qui viennent, des idées ont germé, qui ne demandent qu’à s’épanouir…

Merci à Hélène et à toute l’équipe des assistantes maternelles pour cette invitation à travailler ensemble le temps de quelques chansons!

Valérie 

Baladassons
Technorati , , ,

La route … l’avis d’un lecteur

15 February 2008

Sous un ciel infiniment gris, sous une chappe de plomb sombre et basse, par un froid « de canard » … Un père et son fils. L’Homme et le Petit - on ne connaîtra jamais leur nom – promènent, par des routes à demi-effacées sous la cendre et sous la neige qui tombent du ciel en permanence, un caddie contenant l’essentiel de leurs maigres provisions, de leur matériel de « vie ». Ce sont des survivants ; l’apocalypse a eu lieu quelques années plus tôt, et la végétation, les animaux n’y ont pas survécu. Nulle part. Et les hommes, à peine. Quelques-uns seulement.

Alors, dans ce rien, dans cet univers-là quasi surréaliste, il faut malgré tout tenter de vivre jusqu’au lendemain. C’est le minimum. Coûte que coûte … Et si possible même, de vivre aussi jusqu’au surlendemain …

A vrai dire, il ne se passe pas grand-chose dans ce gris uniforme, ou si peu, mais le danger est là, pourtant, qui guette et qui n’attend que l’erreur pour vous frapper …

Le style de Mc Carthy est dépouillé, pour le moins. Comme le paysage dans lequel il fait évoluer ses « héros ». Et pessimiste. Des phrases courtes. Sans verbe. Très souvent. Des mots. Des dialogues. On y va ? D’accord. D’accord. Ce genre de choses … Mais on aime tout de même. Avec parfois, également, quelques passages beaucoup beaucoup plus durs que les autres. Quelque part situés à la limite de l’inhumanité la plus sordide. Il vaut mieux être prévenu.

La Route, qui s’est vendu à deux millions d’exemplaires aux Etats-Unis, a reçu le prix Pulitzer en 2007. Ce qui est une référence …

Les critiques sont bonnes, voire excellentes, en général … Mais faut-il, pour autant, se précipiter sur ce livre ? Affaire de goût. Car - sans mauvais jeu de mot -, l’on reste sur sa faim. L’action ne surgit pas à toutes les pages, bien sûr, mais tel n’était pas le propos de l’auteur : écrire une séquelle de Mad Max. Les personnages manquent d’épaisseur, de maturité, au point que l’on ne parvienne jamais à s’identifier à eux. Ce qui pourrait, d’une certaine manière être considéré comme une bénédiction, vu le contexte. Malgré tout, on aurait aimé en connaître un peu plus sur leurs motivations, sur leur but, sur leurs espoirs … Pourquoi marcher ? Pourquoi continuer ? Pourquoi ne pas s’arrêter ? Et puis, tout cela encore, dans une « nature » devenue quasiment stérile, si longtemps après le grand feu. Ça ne tient guère … la route.

Fort heureusement, le livre est court et se lit vite. Et l’on se surprend, au final, à avoir envie de relire l’excellent Malevil, de Robert Merle (1972) ; un classique du genre. Un bien plus gros morceau, en tout cas …

Christophe - Lecteur de notre blog et usager de nos bibliothèques

Références :
La route de Cormac Mc Carthy - Ed. de l’olivier
Vous trouverez ce roman à la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R McCO, secteur adulte

Technorati ,

CD de la semaine, Vincent Artaud : La Tour invisible

13 February 2008

Le contrebassiste français Vincent Artaud est issu du jazz. Très marqué par Debussy, admirateur de Steve Reich, il s’initie également à la manipulation des synthétiseurs.
Son 1er album « Artaud », était une sorte de synthèse de ces influences: un incroyable mélange de jazz, de musique contemporaine, de cordes et de discrets bidouillages électro.
Ce 2è opus approfondit cette architecture unique avec une musique majestueuse et complexe, puissante et singulière : de l’art symphonique au minimalisme répétitif, en passant par l’expressivité du jazz.

Vincent Artaud s’inscrit d’ores et déjà dans la continuité des grands arrangeurs

Lydie - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur son espace My Space.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 1 ART

Technorati , ,

Le jargon du bilbiothècaire, la politique d’acquisition

31 January 2008

La politique ? A la mode aujourd’hui ! Dans les médiathèques, aussi, on parle de politique Mais attention, notre politique à nous, concerne les acquisitions, c ‘est à dire, les achats de documents. On définit ainsi une politique d’acquisitions, c’est à dire :
-on se documente sur l’édition
-on réfléchit aux publics qui fréquentent ou non la médiathèque
-on associe des partenaires ou des experts pour les ouvrages spécialisés
-on fait des choix réfléchis car les budgets ne sont pas extensibles
-on vise l’encyclopédisme -on pense déherbage
-on évalue les collections à partir des statistiques des prêts.

Pour ne rien vous cacher, comme la politique, c’est un sujet pour lequel les discussions vont bon train, quelques fois on s’emballe, on s’emporte, on est loin de tomber toujours d’accord.

Faut-il acheter plusieurs exemplaires d’un même livre (victime de son succès, gloire éphémère), faut-il acheter les séries que l’on trouve en grandes surfaces (connues de tous oui mais nous on doit faire découvrir), faut-il acheter tous les prix littéraires, faut-il acheter des livres d’amour (oui mais bon, c’est pas avec ça qu’on contribue à la formation du citoyen), faut-il lire tout cer qu’on achète, faut-il acheter ce que les usagers nous demandent ???????????????????????????

Et les réponses, on les trouve dans la Charte des Collections, c’est à dire un document écrit qui permet de répondre aux questions, de les éviter puisqu’il fixe les règles d’acquisitions.
Et le tour est joué.

Cette année, enfin au cours de l ‘année 2007, on a désherbé les romans pour les enfants et acheté de nouvelles collections, collections que les enfants nous ont demandées , qu’on achetait pas car on les trouvait trop cucul, tournées autour d’un même héros pas génial, présentes dans toutes les grandes surfaces, tape à l’oeil, d’auteurs inconnus (voir pas de vrais auteurs), des histoires sans intérêt pour nous quoi !

Et les statistiques de prêts ont parlé : en 2007, le prêt de romans jeunesse a augmenté de 50% !!!! Alors, on s’est dit que notre choix était le bon, que les livres qu’on avait achetés sortaient, étaient empruntés par nos petits lecteurs ravis de trouver à la médiathèque des séries qu’ils connaissent, qui font partie de leur univers, qui montrent qu’ils ont leur place à la médiathèque, qu ‘elles est faite pour eux.

Odile

Technorati , ,

Trop des lires !

29 January 2008

Voilà………………… les enfants de l’atelier « Des Lires » étaient avec nous mardi soir Ils …………ont lu, raconté, chanté leurs histoires, chansons et textes préférés

Je mangerais bien une enfant de Dorothée de Monfreid à l’Ecole des loisirs, Le loup et la mésange, un conte de Murielle Bloch, Je ne suis pas mignon de Jonathan Allen chez Kaléidoscope

Les enfants de la Monnaie ont……………………. ouvert bien grand oreilles et yeux

Merci à Cathline, leur formatrice, animatrice, accompagnatrice…….. et notre ancienne collègue, de poursuivre ce travail sur la lecture avec les enfants, donner le plaisir des mots, des histoires, le goût du spectacle, de la lecture à voix haute.

Un bel échange, une rencontre inhabituelle entre lecteurs et artistes en herbe un bon moyen de favoriser la mixité sociale et géographique

Atelier des Lires
Technorati , , ,

CD de la semaine, Joel Frederiksen : The Elfin Knight

23 January 2008

Dans ce « Chevalier des Elfes », Joel Frederiksen nous propose de découvrir des ballades populaires situées à la croisée des traditions anglaises et américaines.
Accompagné par son propre luth ou par l’ensemble Phoenix Munich qu’il a lui-même créé, il nous envoûte. Sa belle voix de basse participe à réveiller la nostalgie d’un monde perdu où la verve populaire savait rendre drôles les situations les plus dramatiques.

Entrez dans une danse rustique et féerique qui réinvente un « folk d’époque ».

Lydie - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur Harmonia Mundi
Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 303 A

Technorati , , ,

L’atelier « des lires » à la Monnaie

21 January 2008

Mardi 22 janvier, Nous recevons l’atelier « des lires » à 17h

Et oui, les enfants de Geyssans qui participent à cet atelier proposé par l’association A fleur de mots nous rendront visite mardi, escale dans leur tournée au pays de Romans. Ils diront, liront textes, poésie qu’ils travaillent depuis plusieurs mois.

L’occasion d’une jolie rencontre entre citadins et gens des campagnes, entre les villages et la ville, histoire de mieux se connaitre, de tisser de nouveaux liens ; certains enfants ne connaissent pas le quartier de la Monnaie à Romans ni la médiathèque, alors bienvenue à tous !

Rendez vous donc à 17heures pour voyager dans les mots en leur compagnie

Odile 

Technorati , , ,

L’heure anglaise … once again !

18 January 2008

Don’t forget !

Les mercredis 9 et 23 janvier
13 & 27 février,
12 et 26 mars,

de 11h à 11h30

Deborah, américaine, vous fait découvrir l’anglais à travers des histoires et des comptines sur la famille, les animaux, les doudous, les couleurs, la vie quotidienne, les fêtes…

Devant le succès de cette animation auprès des enfants et des parents, Deborah sera de retour en ce début d’année.

See you later alligators !

L'heure anglaise

Voir le diaporama

Technorati , ,

Leurs petits bonhommes de Voltz

10 January 2008

Ils sont où ?

Tous les bonhommes réalisés par les enfants des écoles Saint Exupéry , Jules Nadi, Langevin, Ninon Vallin , Les Arnauds ?

Si vous venez vous balader dans la forêt blanche de la médiathèque, vous les apercevrez accrochés aux branches !

arbrewoltz.jpg
Voir Diaporama

Leurs expressions racontent des histoires et tant d’émotions s’en dégagent . La magie de Christian Voltz flotte encore dans l’air … Mais il est où ? (peut -être le reconnaîtrez-vous dans l’un des personnages !)

woltz2.jpg
Voir diaporama

Au fait , « Il est où ? » c’est aussi le titre de son dernier album , qui nous livre avec bonheur ses secrets d’artiste magicien.

Les séances se sont terminées par la projection d’un film d’animation adapté de l’album
« Toujours rien?»
merci Zinzolin de Strasbourg !(producteur du dvd)

Tonnerre d’applaudissements et bruitage assuré !!!

Jacotte 

Technorati , ,

Le CD de la semaine, Constance Amiot : Fairytale

9 January 2008

Née en terre africaine, cette guitariste montre un goût certain pour le voyage et la rencontre.
Sur ce « Conte de fée », elle navigue entre le folk américain, le jazz manouche et une country discrète, alternant chansons en anglais et en français.

Laissez-vous séduire par ces 12 ballades inédites ; entrez dans l’univers musical de cette voix teintée de blues au timbre chaleureux, dans la douceur chaloupée de ses mélodies.

Lydie - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur son espace My Space.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 099 AMI

Technorati , ,

Lettre des Médiathèques n°15

8 January 2008

La nouvelle lettre des médiathèques est disponible. Vous la trouverez dans sa version papier dans les deux Médiathèques du pays de Romans et en cliquant ici dans sa version numérique.

Technorati ,

Cd de la semaine, Mars : Dragonfly

3 January 2008

Entre tradition et modernité, ce premier album solo de Mars, alias Marcel Aubé, a de quoi étonner.
Bassiste attitré d’Etienne Daho, entre autres, il livre ici l’accomplissement d’un rêve qu’il mûrit depuis de longues années : mettre en avant le «erhu», violon chinois à deux cordes. Il rend hommage à cet instrument et nous offre un voyage en Chine à travers des compositions aux sonorités envoûtantes et apaisantes.

Stéphanie - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur le site maquismusic.com

Références :
Vous trouverez ce CD à l’
espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 033.2 MAR

Technorati , , ,

L’Almanach Ouroulboulouck … le Paradis

21 December 2007

Chères “lecturineuses” et chers “lecturineurs”,

Everitout et son blogueur de frère Everitouthèque sont heureux de vous dire qu’il ont dévoré l’Almanach Ouroulboulouck de leur papa Claude Ponti, (en fait ils ont 2 papas, l’auteur illustrateur est archiconnu, le gestionnaire administrateur conférencier de blogs et d’espace multimédia…un peu moins mais plus pour longtemps!).
Nous venons donc d’acquérir notre dernière acquisition de l’année !!!
le numéro 100 de l’Almanach de Ponti
“…pour tous les jours de la mermaine de chaque mois de toute l’année et pour la vie.Avec les saisons, les conseils, les estiolites, les bonnes ma- nières et les mauvaises, les amours de la Plune et du Grossoleille, les chozafères et les chozapafères…”
Une chozafère, si vous terminez 2007 un peu…décoiffé,
Le lire sans attendre les 12 coups de minuit du 31 !
Car, première bonne nouvelle (chouette on n’attendra pas le mois de mai!) avec le 1er dicton de l’année 2008…

“En janvière fais ce qu’il te plaire”

Du coup, vous ne verrez plus l’année qui s’annonce de la même façon.
Ponti (bien mieux qu’un horoscopologue) nous assure que celle-ci sera everitoutesque sauf fade !
On dirait qu’il a pensé à chacun de nous, puisqu’il donne des remèdes à tout et à rien.
Sans rien payer! Sans se ruiner, car la nouvelle monnaie “le kori” se multiplie au lieu de se diviser. Si si…
Catalogue de choses à acheter et à vendre, cahier de recettes pour apprendre à faire La Tarte Surprise aux doigts tièdes, les larmes-frites ou le mille-pâtes saucettes de montagne, carnet de rendez-vous inrratables ( la nuit du 3 janvier, regardez le ciel, il est bleu saphir d’orpale grisaline; à la 16ème mermaine de l’année, c’est l’envol des cheminées vers le nord et à partir de là on sait qu’il fera beau), atelier de bricolage pour fabriquer un accélérateur de printemps, encyclopédie du savoir, et des histoires, des jeux, etc..un almanach quoi!

Autant de “petits riens qui font une douce éclatopoilade ou une grosse rigolmarrade..”
Revigorant, drôle voir hilarant, consistant, loufoque, intelligent, délirant…pour petits, moyens et grands!

Si jamais vous succombez quand même à une “enkouettite”aïgue, gonflez bien votre oreiller (très important) et profitez-en pour réfléchir…2 sujets au choix!

“Qu’est-ce qu’un Chéssoi ?” psst…réponse p120 ou
“Quand le temps change, il devient plus vieux, lui aussi, pourquoi pas nous?” réponse à trouver!

Valèrie

Technorati ,

Histoire de frissonner !

20 December 2007

Mardi matin, un petit garçon entre dans la bibliothèque, se dirige vers la banque de prêt et me dit :
« Ce soir c’est à quelle heure ?
- Mais quoi donc jeune homme ?
- Ben les histoires qui font peur !
- Mais mon petit bonhomme c’était la semaine dernière !Peuchère, tu t’es trompé de date ! »
Et là les souvenirs de nos trois soirées me reviennent en mémoire.

Mardi 23 novembre, tous les décors sont prêts, les caisses à embarquer près de la porte, les lampes de même, le goûter, les boissons… ça fait un sacré chargement ! Mince les coussins, on oublie les coussins !
18 heures, après une journée de boulot, on embarque tout dans les voitures et direction Saint-Paul-les-Romans où on va donner la première soirée. Tout est installé, les gens sont là et la lumière s’éteint. Lila, Dan, Isa et Pat entrent, moi, j’attends qu’elles allument et j’arrive… mais en fait je peux pas, je suis coincée derrière la porte, quelqu’un s’est assis devant et la bloque ! Tant pis, je donne un grand coup de pied et miracle la porte s’ouvre !
Les musiques et les histoires s’enchaînent, une porte grince sous la colère d’une sorcière coincée dans un placard au balai, une nièce persécute son oncle pour qu’il lui raconte une histoire horrible, des sorcières s’envolent dans les airs et certaines s’écrasent dans des potagers ou finissent en poussière…
Une heure de spectacle devant un public aux yeux et aux oreilles grands ouverts.

Mardi 27 novembre, direction Granges les Beaumont pour une deuxième soirée. Pat a oublié la caillette qui m’a fait saliver toute la journée, mais elle nous réconforte avec un petit verre de muscat !

Et puis la dernière de la série se fait à la Monnaie, dans notre fosse à histoires. Quel bonheur de voir tous ces enfants du quartier, serrés les uns contre les autres à gober toutes ces histoires… quels cris à l’arrivée de la méchante sorcière, et puis les réflexions des mômes « M’dame, on voit vos cheveux sous la perruque » ou alors, d’un ton déçu « elles font même pas peur ces histoires ! ».
Nous n’avions pas l’intention de les traumatiser ces chers enfants, mais en tout cas on s’est bien régalé et m’est avis que c’était réciproque à en juger par les commentaires sur notre livre d’or !

On recommencera, c’est toujours un plaisir d’aller dans ces bibliothèques du pays de Romans, l’accueil est tellement chaleureux, merci à tous de nous avoir reçu !

Ariane

Voir le diaporama
Technorati , ,

Lettre des Médiathèques n°14

14 December 2007

La nouvelle lettre des médiathèques est disponible. Vous la trouverez dans sa version papier dans les deux Médiathèques du pays de Romans et en cliquant ici dans sa version numérique.

Technorati ,

CD de la semaine, rien : Il ne peut y avoir de prédiction sans avenir

13 December 2007

Attention OMNI (objet musical non identifié). Rien (collectif de musiciens grenoblois : 2 guitaristes, 1 bassiste,1 percussioniste/batteur/hurleur) vient de sortir son deuxième concept-album. Bidouilleurs d’images et de sons, ils inventent une musique composite faite de rock, electro, latino, et baroque.
Tout est méticuleusement réfléchi, de la composition musicale aux textes inclus dans le boîtier en carton (qui se déplie et se plie en une pyramide…).

Surprenant, étrange, riche de création(s), ludique.

Michèle - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur son espace My Space.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 450 RIE

Technorati , , ,

La femme du monstre … la paradis

4 December 2007

J’arrive le matin, je me jette dans le bureau et ma première phrase, après avoir dit bonjour est :
« - J’ai entendu la critique d’un livre hier à la télé, il me le faut tout de suite ! ! ! »
Lila me regarde d’un œil malicieux et me répond
« - et c’est quoi ?
- La femme du monstre ! Ca a l’air d’enfer ! Je le veux ! «

Et là, incroyable mais vrai, elle met la main dans son panier et en ressort LA FEMME DU MONSTRE… Alors je décide de faire sauter la gym et ma pause je la passe à lire, lire, laissez-moi lire, il me reste un quart d’heure… encore cinq minutes, par pitié laissez-moi savourer cet instant, c’est trop bien !

Quelle belle journée, merci Lila !

Ariane

Références :
La femme du monstre de Jacques Expert - Ed. Anne Carrière
Vous trouverez ce roman à la médiathèque monnaie à la cote R EXP, secteur adulte

Technorati , ,

Arlington Park … l’enfer

29 November 2007

A lire sous lexomil. L’histoire se déroule sur une seule journée, à Arlington Park, banlieue anglaise. Elle nous fait entrer dans quatre foyers différents. Les femmes de ces foyers ont tout pour être heureuses en apparence et pourtant, elles se sentent frustrées, déçues par la vie qu ‘elles mènent en tant qu’épouses et mères. L’auteur décrypte les désillusions et les frustrations de ces femmes.

Voilà, pour le résumé de l’histoire. Elles s’ennuient et moi avec ! Certes, les portraits sonnent juste ainsi que les situations et les dialogues, mais ce fut pour moi un long « Desesperate ennui »

Lila

Références :
Arlington Park de Rachel Cusk - Ed. de l’olivier
Vous trouverez ce roman à la médiathèque Monnaie à la cote R CUS, secteur adulte.

Technorati ,

CD de la semaine, Souleymane Diamanka : L’Hiver peul

28 November 2007

« Je m’appelle Souleymane Diamanka dit Duajaabi Jeneba, fils de Boubacar Diamanka dit Kanta Lombi petit-fils de Maakaly Diamanka dit Mamadou Tenen arrière petit-fils de Demba Diamanka dit Lenngel Nyaama etc, etc… »Né au Sénégal, Souleymane Diamanka a passé son enfance à Bordeaux, dans la cité de la clairière des Aubiers. A l’instar de ses ancêtres Peuls, ce poète des villes joue avec les mots, leur sens et leur musique.
Le slam de sa voix grave s’inspire de la tradition des griots de l’ouest africain.

Ce premier album est une réussite : textes, musiques, invités (Grand corps malade, Kayna Samet, Nubians). Un album rare, une émotion pure, inouïe.
Michelle - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur son espace My Space.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 099 DIA


Technorati , ,

Aussi beaux ça (bossa, salsa, blues)

27 November 2007

Samedi 1er décembre 2007 à 17h,
médiathèque Simone-de-Beauvoir
entrée libre

« Aussi beaux ça, c’est un guitariste chanteur, Alex, une vibraphoniste, Marie-Claire, un bassiste, Richard, et un batteur, Jano.

Aussi beaux ça, ce sont des chansons, douces en apparence, qui se révèlent comiques, provocatrices, pamphlétaires. Ce sont des textes qui traquent nos habitudes, l’amour, et les idées toutes faites.

C’est de la Bossa, mais c’est aussi una salsa avec du swing, du blues.

Aussi beaux ça, c’est de la joie à partager, une atmosphère à découvrir. »

Technorati , , , , ,

Athéluia !

23 November 2007

Mardi matin, l’équipe s’anime et voilà la danse vers la bouilloire qui commence. Cela va durer toute la semaine.
Ici, c’est un vrai salon de thé ! Chacune a sa façon très particulière de faire son thé. Lila par exemple, elle en boit tellement qu’elle s’est carrément fait greffé la tasse dans la main, elle a du mal à la laver, elle est noire de chez noire.
Quant à Isabelle, précieusement, elle sélectionne son sachet, le dépose amoureusement dans la théière, verse l’eau frémissante, pose un couvercle pour que l’eau reste chaude et elle attend. Puis, dans un petit verre, elle se sert et déguste, tout en finesse, quelle grâce !
Et quand une de mes collègues découvre un nouveau thé… alors là, oui, vraiment pour toutes, c’est un grand moment de joie !

Elles ont essayé, de me montrer le chemin qui mène aux buveurs de thé. Par courtoisie, j’ai essayé, mais vraiment c’est pas ma tasse… de thé ! Je préfère l’eau fraîche et au moins moi, mes tasses restent blanches, toutes blanches. Mais je dois avouer que le thé parfume, agréablement, les bureaux.

Ariane

Technorati , ,

Soirées d’enfer !

21 November 2007

Ca y’est nous sommes prêtes ! Et c’est tant mieux car c’est pour vendredi… les décors sont faits, les costumes achevés, sauf celui de Lila :

- Mais qu’est-ce que tu fais ? Pour vendredi, ça n’aura pas le temps de sécher ! ! !
- Je sais, je sais, mais je ne sais pas dessiner !
- Alors là, je te vois venir avec tes gros sabots ! Moi j’en peux plus… et il faut que je me concentre pour nos trois soirées à venir… c’est qu’il faut se glisser dans le rôle !
- J’ai pas mon costume et toi tu me parles du rôle ? Mais tu plaisantes là ? Les décors sont prêts, les histoires choisies et répétées, de quoi tu t’inquiètes Ariane ?
- Mais Lila, c’est qu’il faut qu’on soit crédibles, c’est quand même une soirée pour les enfants de 7 à 12 ans et on leur a bien dit qu’ils allaient frissonner de peur… alors moi, je veux être à fond dans mon rôle de méchante, tu comprends ? Je veux qu’ils se souviennent toute leur vie de cette soirée ! ! !
- Finalement tu as raison Ariane, au Diable le costume… je vais me concentrer sur mon rôle aussi ! On va assurer ! ! !
- Mais Lila…
- CHUUUUUTTT, je me concentre !

Lila & Ariane

Nos soirées :

Saint – Paul lès Romans - Vendredi 23 novembre, 20 heures
(à la bibliothèque, dans le cadre du 3ème salon du livre de jeunesse de Chatillon-St-Jean)

Granges lès Beaumont - Mardi 27 novembre, 20 heures
(à la salle des fêtes)

Romans sur Isère - Mardi 04 décembre, 20 heures
(à la médiathèque de la Monnaie)

Technorati , , ,

La mémoire fantôme … le paradis

20 November 2007

La mémoire fantôme est typiquement le genre de livre que j’aime, car il fait du lecteur quelqu’un d’actif via les énigmes qui parsèment le roman.
Les personnages sont attachants, intéressants, ambigus. Ils ont des personnalités traitées dans toute leur complexité. L’image de Lucie Hennebelle, de retour aprés « La chambre des morts » que l’on retrouve avec plaisir, amène avec elle son lot de mystére. De plus l’amnésie rétrograde de Manon avec ses particularités capte tout de suite l’attention. On apprend des chose passionnantes sur le fonctionnement du cerveau humain.

C’est un bon roman policier, sans temps morts, une intrigue qui tient la route dont le style et l’écriture sont épurés. Je me suis régalée !

Lila

Références :
La mémoire fantôme de Franck Thilliez - Ed. Le Passage
Vous trouverez ce roman à la médiathèque Monnaie à la cote R THI, secteur adulte.

Technorati , ,

Le Temps des câlins … le paradis

14 November 2007

Il y a tout un monde au Paradis, donc j’y reste !

                                 C’est Le Temps des câlins,

Grâce à Patrick McDonnell et son chaton Jules qui « ressentait tellement d’amour qu’il voulait faire des câlins au monde entier » et qui « ne voulant oublier personne, composa une liste des câlins-à-faire et l’apprit par coeur ».
Après avoir câliné ses amis Mooch et Earl (rappelez-vous « Un petit cadeau de rien du tout » et « Un petit coin de Paradis ») et ses voisins, Jules n’hésite pas à partir vers l’inconnu…et à faire le tour de la planète sur terre et sur mer! Il n’oublie surtout pas le poudou, le humuhumu (vous les connaissez ?) et un tout petit animal non répertorié encore par les scientifiques..
Il rentre enfin à la maison parce que ça va être l’heure du câlin en famille.

Une histoire tendrement racontée avec des mots et des dessins tout simples, une invitation à regarder autour de nous, ceux qui est sont là, et ceux qui sont un peu plus loin, voir beaucoup plus loin…Mais on peut commencer « avec la personne la plus proche de soi »! A ne pas oublier dans votre liste de livres à lire, de petits bonheurs à partager, de cadeaux à demander au Père Noël!!!

Et Bienvenue à la médiathèque pour l’emprunter!

Références :
Le temps des câlins par Patrick McDonneill - Ed. du Panama
Vous trouverez cet album à la Médiathèque Monnaie à la cote A MCD, secteur jeunesse

Technorati , ,