De la BD encore !!!

5 October 2007

Eh oui, on peut dire que c’est une année faste pour les bédéphiles. On a déjà reçu Jérôme Jouvray en début d’année, pour sa série Lincoln. Et maintenant, un mois dédié à la BD et un « Lire en fête » sous le signe du 9ème art !!!

Du 10 au 31 octobre, à la Médiathèque Simone de Beauvoir, les curieux pourront découvrir une expo sur « BD et droits de l’homme » co-réalisée par BDBoum et les éditions Dupuis. On y trouvera la « déclaration universelle » mise en perspective avec les BD de la collection Aire Libre. Une vraie collection de BD d’auteurs (l’une des meilleures à mon goût), où l’on trouve notamment mes chouchous « Azrayen » 2t., « La Terre sans mal », « Déo Gratias », « le Tour de valse » et j’en passe.

L’évènement marquant sera surtout la présence de 2 auteurs : Laurent Galandon scénariste dont on peut suivre la création sur son blog et Arno Monin, un jeune dessinateur nantais qui a réalisé avec « l’Envolée Sauvage » un coup de maitre, son dessin m’a littéralement bluffé. Voir ce site pour découvrir son talent. Ça tombe bien, en exclusivité durant le Week End de Lire en Fête 19et 20 octobre 2007, il expose les planches du 2nd tome de la série qui paraît le mois prochain, plus des esquisses, des crayonnés etc.

Vendredi 19 octobre, les 2 auteurs dédicaceront leurs BD à La Monnaie, un bon moyen de les rencontrer tranquillement.

Samedi 20 octobre à 15h, les 2 auteurs animeront une table ronde autour du travail de scénariste et dessinateur. Réserver absolument au 04 75 72 79 70 (demander Maryjo ou Jérémy), nombre de places limité.

J’entends déjà les « vieux » (c’est affectif) se plaindre, y a vraiment rien pour nous…
Ben non, pour une fois… Et pour la première fois, il y aura même une animation pour les amateurs de manga, conférence-rencontre Samedi 20 octobre à 14h à la Médiathèque Simone de Beauvoir, avec Joaquin, libraire spécialisé BD.

Attention, cette dernière animation est réservée au plus de 14 ans,
à tous ceux qui ont tout lu,
à ceux qui comprennent pas pourquoi leurs copains lisent des bouquins à l’envers,
à ceux qui n’y connaissent rien.

Le programme de l’évenement à télécharger

Bédéphilement votre Jérémy

Technorati , , , ,

Jérôme Jouvray n’a pas la grosse tête.

6 February 2007

Jérôme Jouvray, le dessinateur de la série BD “Lincoln”, a passé une demi-journée avec nous. Une demi-journée fantastique parce que tout s’est déroulé avec simplicité et naturel.

L’échange avec la classe de 4ème a été d’une grande qualité. Les jeunes (c’était pas gagné pour tous) ont eu un échange réel et enrichissant, ils ont surtout montré une grande capacité d’écoute. Ils ont, entre autre, découvert que Jérôme Jouvray n’était venu ni en jet privé, ni en porshe. Ils ont cru qu’il était quelqu’un d’à peu près normal jusqu’à ce qu’il montre quelques encrages du prochain Lincoln “Cul nu dans la plaine” et qu’il fasse circuler son cahier de croquis et story board.
Très sympa, et pas avare de lui-même, Jérôme a fait, à chacun, une dédicace sur papier libre. Il est difficile d’imaginer la foire d’empoigne à ce moment-là, un moment d’effervescence particulière et de joie partagée, où les portables avec appareil photo intégré ont crépité.

Et c’est pas tout, y a pas eu foule à la rencontre-dédicace qui a suivi. Dommage pour le libraire à qui j’avais annoncé qu’il y aurait certainement la cohue. Heureusement, par contre, pour les enfants du quartier qui étaient là. Entre 2 dédicaces conventionnelles, Jérôme leur faisait une p’tite dédicace personnalisée : un batman, un Sangoku, des Lincoln, des princesses, etc. Les enfants s’en allaient fier et l’oeil écarquillé.

Une journée de p’tits bonheur avec de vrais échanges, de vrais surprises.
J’avoue être mort de rire en voyant une planche du prochain Lincoln (sans parole, sans couleur) ; c’est pas fréquent, des BD qui même incomplètes ont un effet.

Jérémy

jouvraydiapo.jpg
Voir le diaporama
Technorati , , , ,

Lincoln, Châtiment Corporel ……le paradis

13 April 2006

Chaque année depuis 4 ans, une grosse angoisse m’étreint en début d’année : Comment le prochain Lincoln va-t-il faire pour être aussi bon que le précédent.

Et, en même temps chaque année je suis époustouflé… Avec “Châtiment Corporel”, le T4 de Lincoln, la famille Jouvray relève une fois de plus le challenge : me faire mourir de rire sur l’histoire improbable d’un cowboy mal élevé et de son compagnon d’infortune (Dieu) qui lui donne l’immortalité.
La meilleure BD du moment. Pourquoi ? Parce que je n’aurai pas imaginé que Dieu ressemble à ça… Parce que ce pauvre Lincoln qui n’en a rien à battre des affaires de Dieu, arrivera quand même à faire, malgré lui, du bien autour de lui… Parce que les dessins d’Olivier Jouvray sont ultra expressifs et créent une ambiance unique… Parce que les dialogues sont trucculents, et je ne peux m’empécher de vous en livrer un bout, extrait du premier tome qui a été pour moi une révélation.

Lincoln : Dégage !
Dieu (habillé en pancho) : Tu pourrais avoir un peu de respect Lincoln…
Lincoln : Mon cul, barre-toi…
Dieu : Lincoln, je suis Dieu, le créateur de toute chose ici-bas, je crois que ça mérite un peu le respect non ?
Lincoln : Si ça peut te faire plaisir…
Dieu : Pourquoi tu fais cette gueule Lincoln ?
Lincoln : Tu n’es pas censé tout savoir toi ?
Dieu : Normalement oui, c’est pour ça que je me suis déplacé jusqu’ici, parce que là je bloque… Tu dois savoir que je ne fais pas ça tous les jours !
Lincoln : Alors là mon gars, tu t’es bien merdé sur ce coup-là… Parce que premièrement je t’ai pas appelé et deuxièmement comme tu le vois je suis occupé…

Jéremy


Références :
Série Lincoln 4 tomes, tome 4 Châtiment Corporel
- Olivier, Jérôme & Anne-Claire Jouvray - editions Paquet.
A la médiathèque Monnaie vous le trouverez à la cote BD JOU
Technorati , ,

Quintos …… l’enfer !

31 March 2006

Décevant et superficiel.

Espagne, 1937. La guerre entre nationalistes et républicains fait rage et une troupe de volontaires venus de toute l’Europe vient prêter renfort aux républicains.
Sur cette base, on pouvait imaginer une histoire riche en rebondissements où l’âme humaine aurait été exploré en profondeur… Avec Andréas aux commandes (55 ans et je ne sais plus combien de BD à son actif), je m’attendais à une histoire qui tienne la route. Bilan, un album décevant. L’auteur nous livre une histoire sans envergure ou chaque personnage meurt toutes les 10 pages sans que cela nous procure une seule émotion… si, quelques fois on a envie de sourire devant l’énormité des procédés.

Les personnages sont caricaturaux et les scènes qui auraient pu être dramatiques, comme la mort de Dolorès, sont expédiées. La mise en scène multiplie les effets gratuits et l’artificialité des dialogues renforce cette impression de regarder un mauvais feuilleton. Un livre qu’on oubliera vite.

Jérémy 

 

Feuilleter des pages

Référence : Quintos Andréas - Isa cochet -  ed. Dargaud coll. Long courrier
A la Médiathèque Monnaie, vous trouverez cette BD à la cote  BD AND , rayon BD

Technorati , ,