Archive pour April 2007

Greg danse !

Saturday 28 April 2007

Greg & Ingrid Soirée du 20 avril 2007

gregdanse.jpg

Technorati , , ,

Poèmes en image

Friday 27 April 2007

Claude Pérard est un habitué d’ Everitouthèque. Il nous revient en compagnie de Chantal Couëdic qui nous propose ses poèmes inspirés par les clichés de Claude.

TR-19.jpg

Et notre regard n’est plus
Comme les yeux des prairies
Tournés vers le ciel infini
Mais braqué sur nous-mêmes

Technorati , ,

Aprés midi electro à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Thursday 26 April 2007

La Médiathèque Simone de Beauvoir vous invite à un aprés midi electro le Samedi 28 avril 2007.

à 14h30 : conférence-concert : Une histoire des musiques électroniques
L’association Musiques Actuelles de Saint Etienne nous propose un histoire des musiques électroniques à travers les pays, les DJ, les producteurs, les styles, les labels et les époques, illustrée d’extraits de musiques et de vidéos.

La conférence concert sera présentée par Daniel Brothier, musicien et compositeur et DJ Izwalito, dénicheur de disques vynils et mixant régulièrement à Saint Etienne. Tous deux sont membres du duo electro jazz Total RTT

à 17h : Concert avec le groupe electro Drydeck

La formation Drydeck a vu le jour il y a 7 ans.Après des débuts punk,c’est tout naturellement que le groupe se tourne vers le dub.Inspiré avant tout par les grands maitres du reggae et dub jamaicain et surtout anglais, leur son s’influence aussi d’autres terrains sonores(musiques ethniques,hip hop,breakbeat,abstract…),avec toujours cette volonté de mettre la musique en avant et de la jouer en live,a la manière d’un sound system.

myspace.com/drydeck

Pour aller plus loin : aux sources de l’electro - pdf.

No Tags

Le CD de la semaine, CASSIUS : 15 again

Wednesday 25 April 2007

Fer de lance de la défunte « french touch » aux côtés de Daft Punk, le duo français (Hubert Boombass et Philippe Zdar), cassius est monté sur scène lors des dernières Transmusicales de Rennes, une première qui fut l’un des grands évènements de l’édition 2006.
Après 3 ans d’absence, le groupe revient avec un album plus éclectique que jamais : « 15 again » propulsé par le single entêtant « Toop Toop » - voir le clip. La culture dance reste omniprésente dans ce nouvel opus qui jongle avec la house, l’électro, le rock, la soul, le reggae…
Trois morceaux chaudement recommandés pour le dancefloor :

Jackrock (electro acid-house),
Cactus (electro house),
Rock Number One (funk années 80).

Michèle - discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir

Le site officiel de Cassius
Technorati , ,

Apéro slam : le public était au rendez-vous !

Tuesday 24 April 2007

Vendredi soir 30 mars, le public est venu très nombreux, encourager et applaudir les apprentis slameurs, salle Jean-Vilar. Cette soirée « Apéro slam » proposée par La Cordonnerie en partenariat avec l’Association Lyonnaise « Camarilla » clôturait les 10 ateliers d’écriture SLAM, organisés par la Médiathèque et la MJC Monnaie, depuis novembre 2006.

La scène montée dans le hall de la Salle Jean-Vilar, était animée par Marco Casimiro de San Leandro dit « Vers Saint Rhétorique », fondateur de la Section Lyonnaise des Amasseurs de Mots (S.L.A.M.). Marco et 4 membres de la S.L.A.M., tous plus rimeurs les uns que les autres, participaient à la soirée. Armés de leur talent, de leur style et de leur pseudo, ces slameurs confirmés nous ont déversé, les mains dans les poches, des textes très rythmés mais aussi très variés : poétique, graves ou drôles.

Quant aux apprentis slameurs, ils ont tous eu le courage de monter sur scène et de s’emparer du micro pour scander, textes en main, leurs créations. Il faut dire que le public était vraiment chaleureux, et que Marco, l’animateur des ateliers d’écriture, ne cachait pas son contentement dès qu’un de ses élèves montait sur la scène. Il annonçait avec plaisir le prénom de l’apprenti slameur et l’invitait avec beaucoup d’encouragement à lire son texte !

C’était la première fois que j’assistais et participais à une scène ouverte de SLAM, et j’ai trouvé que c’était vraiment une très belle soirée, on rencontre des personnes talentueuses, je pense tout particulièrement à un amateur slameur qui a livré deux textes pleins de fantaisie et de drôlerie tout en rimes… De plus tout le monde peut prendre la parole, il suffit d’inscrire son nom sur une feuille et d’attendre qu’arrive son tour. Une fois sur scène, il faut prendre soin de ne pas dépasser les 5 mn autorisées, mais croyez-moi, 5 mn c’est long, surtout quand on n’ a pas l’habitude de parler en public ! Et puis, c’était vraiment une soirée de pur plaisir : plaisir de partager, plaisir de lire aux autres et plaisir d’écouter des textes fort originaux, dans une ambiance hyper chaleureuse !

Isabelle

Technorati ,

Poèmes en image

Saturday 21 April 2007

Claude Pérard est un habitué d’ Everitouthèque. Il nous revient en compagnie de Chantal Couëdic qui nous propose ses poèmes inspirés par les clichés de Claude.

TR-19.jpg

Entrer dans le vert
Par le seuil vibrant des plantes
Et rester planter là
En secrète ovation

Technorati , ,

Voyage au cœur des hommes

Friday 20 April 2007

Un homme (Jean-Louis Debard) vous entraînera le temps d’un soir dans une voyage au cœur de l’Humanité, entre effroi, coquinerie et compassion, au cœur d’une veillée arrosée au cidre et baignée des accords de la musique traditionnelle….

Pour cette soirée, trois nouvelles de Maupassant seront adaptées : la Peur, Ce cochon de Morin et la Rempailleuse.
Texte et jeu : Jean-Louis Debard Mise en scène : Jean-Pierre Alliot Création lumière : Jean-Pierre Portier

Voyage au cœur des hommes à la Médiathèque Simone de Beauvoir le Samedi 21 Avril à 17h.

No Tags

Le retour de Greg & Ingrid. Conversation sur le fil.

Thursday 19 April 2007

Ingrid, rentre de tournée internationale. Bien sûr elle était avec Greg. Mais comme ils vivent séparés puisqu’ils ne sont pas en couple, Ingrid est seule en ce lundi matin à faire ses courses pour remplir son frigo. Eh oui, les stars vivent comme tout le monde. Pour protéger Ingrid des paparazzi et autres admirateurs, nous tairons le nom de la très grande surface où elle se trouve.
En passant devant le rayon de légumes frais, elle repense à Greg et à la fraîcheur de Moscou (dernière grande destination pour leur show). Du coup, elle se rappelle qu’il fallait qu’elle lui téléphone. Elle sort son portable dernier cri, offert par un admirateur lors de leur tournée en Chine, il y a deux mois.

I- Dobrii den Greg, t’as vu je me souviens comment on dit bonjour en russe !
G- Zdravstvuite, Ingrid, je trouve bien que tu t’intéresses autant aux pays que nous parcourons lors de nos tournées.
I- Est-ce que tu as regardé le blog de la médiathèque Monnaie dans la Drôme ? Y’a un admirateur qui dit que du bien de moi… tu étais au courant qu’on devait aller chez eux le 20 avril ?
G- Non ? Mais on avait un dîner aux chandelles prévu ce soir-là !
I- Tu rêves ? Avec moi c’est uniquement professionnel je te rappelle ! ! ! Mais alors c’est quoi le truc de Romans ? Ils nous programment sans nous demander notre consentement ?
G- Tu es dure, tu pourrais faire semblant qu’on soit ensemble. Toute la presse people en est convaincue, on pourrait entretenir la rumeur, tu crois pas ? Mais non je ne suis pas au courant pour Romans, je te laisse regarder dans ton agenda.
I- Tiens, je viens de retrouver une lettre de notre agent… ben mince, oui effectivement on a rendez-vous le vendredi 20 avril à 20 heures 30… mais c’est quoi ce village encore ? Mirabel, tu connais ?
G- Tu veux dire MIRIBEL, je suppose. Mais dis donc va falloir réviser ta géo, tout le monde connaît Miribel. Pour te situer, c’est dans la Drôme au sud de Paris, en France.
I- J’suis cruche, c’est pas croyable ! ! ! Romans aussi est au sud de Paris, ça doit se trouver à côté.
G- Oui, c’est ça. C’est un petit patelin que tout le monde connaît même Jean-Pierre Perrenaud
I- Ha lui c’est mon pote ! Et comment tu te sapes pour Mira…
G- Je serai le plus beau pour aller danser, comme d’habitude. Je préfère ne pas te révéler ma tenue, ce sera chaud. L’ambiance des petites salles est toujours plus chaude. C’est comme si ils mesuraient plus qu’ailleurs que notre venue est un événement exceptionnel et que tout se joue dans l’instant ! Et toi Ingrid comment t’habilles-tu ?
I- Moi je suis toujours embêtée pour aller à la campagne… je ne peux pas mettre mes strass, mes plumes, sans parler de mes talons ! Ils n’ont pas de vaches là-bas ? Parce qu’il ne manquerait plus que je marche dans une bouse ! ! ! Et puis si toi tu dis rien, y’a pas de raison que je te dise comment je m’habille ! On se retrouve la veille pour rencontrer les liseuses ?
G- Bonne idée. Dos svidaniya Ingrid.
I- Qu’est-ce-que tu dis ?
G- Ca veut dire, en gros, qu’il va falloir que tu bosses encore ton russe. Ne me dis pas « spacibo », c’est tout naturel !
I- Oui et bien maintenant on est en France p’tite tête !
G- Décidément, on est si bien ensemble qu’on arrive pas à raccrocher. Raccroche la première
I- Non, toi d’abord
G- Toi, je m’en voudrais
I- Bon allez à trois…1 ;2 ;3… t’es toujours là ?
G- Ben oui, t’as pas raccroché !
I- Au mince, je viens de croiser Danièle Evenoux, excuse-moi, il faut que je lui parle, je file, ‘lut Greg. CLIC tit… tit… tit…

Greg, reste seul dans ce silence pesant… une interrogation pointe dans son cerveau… mais qu’est-ce qu’Ingrid peut bien avoir à dire à Danièle Evenoux ? Il lui demandera la prochaine fois à Miribel.

Technorati , , ,

Fête des langues

Wednesday 18 April 2007
langues2007.jpg
Technorati , , ,

Un homme est une rose … un petit paradis

Tuesday 17 April 2007

A la recherche d’un éditeur, Marianne, sociologue, maile son dernier article à Michel, éminent prof de fac et écrivain. De message en message, elle se laisse entraîner dans un périlleux marivaudage. Le jour où il se hasarde à des avances licencieuses, elle refuse un premier rendez-vous. Il insiste. Ils s’exaspèrent et se fâchent.
Quelques mois plus tard, Michel invite Marianne à Nice pour un séminaire sur le Viagra et les troubles sexuels. Il lui propose de l’emmener en voiture. Marianne accepte et rencontre enfin Michel. Un homme séduisant et brutal, qui multiplie les maladresses, quand il ne joue pas les rustres. La relation dérape plus qu’elle ne le voudrait vers l’initiation érotique. Pendant le séminaire, Marianne découvre toutefois Michel sous un jour nouveau. Le grand séducteur tombe le masque. Et lorsqu’ils reprennent la route le lendemain, les rôles s’inversent…

Je m’attendais à une histoire de “célibattante” ordinaire. Ce genre a pullulé après le succès remporté par “Le journal de Bridget Jones”. Ce n’est pas le cas. L’intrigue est basée sur le désir, le regard de l’autre, la norme, l’impuissance etc.
J’ai bien aimé la moitié du livre. Le début avec un échange d’émail était prometteur et novateur. Ensuite, on tombe dans un schéma classique. A la seconde moitié du livre, j’ai commencé à décroché. J’ai persisté un peu. Bien m’en a pris car ainsi j’ai appris comment le viagra avait été découvert… ça peut peut-être servir un jour qui sait ?
Bref, J’ai zappé pas mal de pages vers la fin car j’avais la désagréable impression que l’auteur tournait autour du pot en tenant le même discours, sans évolution.

Livre drôle par moment. Qui égratigne pas mal l’ego des hommes, ceux qui font partie de la caste des machos en particulier… à lire si on n’a rien de mieux à faire.

Maryjo - bibliothècaire, Médiathèque Simone de Beauvoir.

Références :
Un homme est une rose de Elisa Brune - Ramses
Vous trouverez ce roman à la
médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R BRU, secteur adulte

Technorati , ,

La fête des langues est de retour !

Friday 13 April 2007

LA FÊTE DES LANGUES 2007

se déroulera le 18 avril
à la Médiathèque Monnaie
Décollage pour un ptit tour de la planète à 16h00

Il suffit de réserver son vol aller-retour sur place
à la médiathèque ou en téléphonant au 04 75 70 33 58

Demandez le programme!
Venez écouter des voix qui se font rares…

Raconter une histoire
C’est ouvrir son jardin
et en faire un navire
Ecoutez les mots dans d’autres langues qui vont venir…
Et vous voyagerez loin bien loin
Rien de plus Rien de moins !

Valérie 

Télécharger le programme - pdf. 

Technorati , , ,

Poèmes en image

Thursday 12 April 2007

Claude Pérard est un habitué d’ Everitouthèque. Il nous revient en compagnie de Chantal Couëdic qui nous propose ses poèmes inspirés par les clichés de Claude.

TR-19.jpg

Champ blanc
Suspens
La terre se fige
Face à face l’espace
Et le silence
Qui vive

Technorati , ,

Démènagement de printemps

Wednesday 11 April 2007

Je ne sais pas vous , mais moi le printemps me donne envie de bouger … et Valérie aussi ! Youpi!!
Alors en ce début de vacances, en deux temps trois mouvements, un doigt écrasé et un début de torticoli, nous avons complètement tourneboulé le secteur jeunesse ! Pour la plus grande joie de nos collègues !!! (c’est rangé là ?) complètement désorientés par notre vision très personnelle de l’alphabet! ( je suis gauchère alors mes repères dans l’espace différent de ceux de la majorité droitière! ) et les questions pleuvent « t’aurais pas vu les H ?» « mais où est passée la poésie ? » Allez quoi, cherchez un peu Le changement réserve parfois de bonnes surprises . Et puis dans six mois , c’est l’automne et l’automne me donne envie de rêver , alors vous pourrez toujours redéménager …

En attendant, sur les murs de la médiathèque le printemps explose ses couleurs , les enfants de l’école Ninon Vallin , nous ont prêté leurs dernières oeuvres et c’est BEAU!

jacotte

ninon.jpg
Voir le diaporama
Technorati ,

Le terrible secret de Lionel …

Tuesday 10 April 2007

Depuis le mois de juillet on attendait cet instant… suite à notre roman de l’été nous espérions des révélations mais c’était mal juger le personnage ! Aucune faille, aucun doute, pas le moindre cillement de cils, oui, Lionel n’a aucun secret à nous dévoiler.

Depuis toutes ces années passées en sa présence, nous avons cerné le personnage, bien sûr il n’est pas contact du tout et mieux vaut le croiser de loin mais il est toujours disponible pour répondre à chacune de nos interrogations. On connaît aussi son insensibilité… oui c’est à déplorer mais rien ne l’émeut !
Pourtant, je m’apprête à vous révéler quelque chose de vrai, quelque chose qui risque à tout jamais d’ébranler votre opinion le concernant. Moi personnellement, je dois avouer que je suis encore sous le choc de ce scoop.

Lionel en cet après-midi était dans son bureau, accroché à son téléphone, quant à nous, nous étions dans notre bureau en train de discuter de la matinée qui venait de se dérouler dans notre bibliothèque « les jeudis de Médiat ». Lionel, dans un fracas habituel qui le caractérise sort de son bureau.
Pour être précise je vous décris la scène au ralenti : Lionel se lève très rapidement de sa chaise et ça fait Klong (le siège se relève brusquement) et ça fait Klang (la chaise cogne contre le mur), ensuite plan plan plan (le bruit de ses pas) et Pong (la porte de son bureau explose sur le mur de séparation). Lionel avance vers nous et là comme il cogne tout ce qui est sur son passage, le poteau, le meuble du téléphone, le bureau… ça fait un bruit d’enfer que je vous épargne. Mais sachez, tout de même, que lorsque Lionel se déplace nous on flippe grave… King-Kong arrive donc à notre hauteur, personne n’est blessé et nous nous en réjouissons. Lionel a l’air ravi, il affiche un grand sourire, et nous explique qu’il vient de recevoir un appel de « Médiat » de Bordeaux qui l’invite, tout frais payés, billet d’avion inclus pour animer une journée sur les blogs. Quelle joie, quel délire envahissent l’équipe entière. Lionel part à la conquête du Monde pour promouvoir notre bébé Everitouthèque !

Mais voilà, Lionel s’assombrit, se renferme dans sa coquille et on peut lire sur son visage une angoisse palpable… « en voiture c’est vraiment loin Bordeaux ? ! !… mince, c’est que j’ai peur de l’avion moi ! » Quoi ? Toi le Chwarzi de l’informatique, le killer de mobilier, le full contact des relations, tu as peur de l’avion ?
Morts de rire, voilà comment on a fini la journée… merci Lionel pour le scoop, ça valait le coup d’attendre !

Technorati , ,

Le manuscrit de Jonah Boyd … le paradis

Thursday 5 April 2007

1969. Secrétaire d’Ernest Wright au département de psychologie à l’université de Wellspring en Californie, Judith “Denny” Denham a trente ans, elle est grosse, criblée de tâches de rousseur et porte des chemises d’homme. Et pourtant, elle combine les titres : “secrétaire efficace, maîtresse disponible, meilleure amie de l’épouse..

Livre très bien écrit. J’ai plongé dans l’univers qu’offrait David Leavitt à ses lecteurs. Apparemment, l’auteur nous livre un récit lisse, sans grosse surprise, mais sous-jacent, pointe deçi delà ironie, humour noir, acidité corrosive etc. Sous nos yeux David Leavitt décortique les us et coutumes du milieu universitaire américain.
Les héros de ce roman ne m’ont pas laissée insensible. Qu’on les aime ou qu’on les déteste, et cela à tour de rôle, les Wright and Co sont des personnages marquants. J’ai à nouveau beaucoup apprécié le style de David Leavitt que j’avais découvert avec “Tendresses partagées” et “A vos risques et périls”. A découvrir.

Maryjo - bibliothècaire, Médiathèque Simone de Beauvoir.

Références :
Le manuscrit de Jonah Boyd de David Leavitt - Denoël
Vous trouverez ce roman à la médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R LEA, secteur adulte

Technorati , ,

Les poussins envahissent la médiathèque !

Tuesday 3 April 2007
image poussin invit.jpg

Quatre classes de poussins des écoles maternelles du quartier ont participé à l’animation
« Mille secrets de poussins »
ou comment tout savoir sur les poussins ….. et encore plus !!!!Au cours des trois séances , nous sommes passés de l’univers riche, fabuleux et farfelu de Claude Ponti, à celui du poulailler, pour évoquer la vie des vrais poussins.

Dans la fosse à histoires , les deux univers se côtoient .
Les poules pondent : des oeufs, et des questions:
« Où naissent les poussins? » « Que mangent les poussins? » « Où vivent les poussins? » «A quoi s’occupent les poussins? »
Blaise et Marguerite répondent !
Blaise , le poussin préféré de Ponti explique pourquoi Mr Ponti a eu envie de dessiner des millions de poussins .
Marguerite nous fait visiter son poulailler et propose ses vers de terre aux poussins dégoûtés!

Au fil des séances , agrémentées d’histoires (Ma poule mes poussins, L’oeuf) et de chansons (Comptines à compter), nous apprenons beaucoup sur les vrais poussins ( savez-vous que le bébé dans l’oeuf , a un bec coupe coquille , qu’il perd après sa naissance ?)
et nous plongeons dans l’univers de Claude Ponti , en fabriquant de la neige avec des blancs d’oeufs pour faire glisser le poussin Skifripon, amateur de sensations sur un livre- piste de ski.

Et puis , les poussins grandissent et partent à la découverte du monde des livres dans la médiathèque et reviennent juste le temps de croquer un oeuf ( en chocolat) puisque le printemps est là…

Nous aimons voir briller les yeux des petits poussins,
les embarquer dans des histoires pour de vrai , pour de rire , pour rêver.
Quel délice, quand un petit nous dit à la fin d’une animation sur les poussins
« tu sais , moi, j’aime les poulains !»
Ou un autre, répondant à une question posée dans l’histoire (La petite poule rousse)
« le meunier transforme la farine en ???

POUSSIN Évidemment !”

Valérie & Jacotte

poussin.jpg
Voir le diaporama

La boite à outils
- Fiche animation
- Quizz poussin

Références :
Ma poule, mes poussins /karen Wallace / Ecole des Loisirs
L’oeuf /Découverte Gallimard
Mon imagier des comptines à compter- Gallimard
La petite poule rousse /kimiko / Ecole des loisirs
Je veux être une maman tout de suite /Alex Cousseau / Ecole des Loisirs

Ces albums sont disponibles à la Médiathèque Monnaie

No Tags