Archive pour January 2007

Paroles de blog au Festival de Romans

Wednesday 31 January 2007

Oh blog, oh mon beau blog, dis-nous qui va gagner…

Lectures de nos textes préférés, pour vous faire patienter
Le jeudi 1er février au Bazar Café, Boulevard Jean-Jaurès, à 19h
Chansons par Cathline et accordéon par Daniel Richerd pour vous faire danser
Le jeudi 1er février au Bazar Café, Boulevard Jean-Jaurès, à 19h

Vendredi 2 février, Place Jules Nadi, à 20h30, lectures des textes des 10 finalistes de la catégorie littérature, toujours en musique et en chansons, sous la tente du festival, où se dérouleront également

les Dédicaces Littéraires : « La chambre d’Albert Camus et autres nouvelles », Ron l’Infirmier «Futur papa » de Fabrice Florent

Palmarès samedi révélé…

parolesblogs.jpg
Technorati , ,

Deux garçons, la mer … le paradis

Tuesday 30 January 2007

Dublin, 1915. En des temps troublés par les échos de la Grande Guerre et à la veille de la sanglante insurrection contre les Britanniques, une histoire d’amour tendre et tragique qui naît au fil des jours entre deux jeunes garçons : Jim, qui semble destiné à la prêtrise, et Doyler, rebelle des bas quartiers. Ce roman ambitieux dresse le portrait d’individus emportés par le vent de l’histoire…

Quel beau livre ! Je me suis plongée dans l’Irlande de 1915, en pleine première guerre mondiale, et révolte contre les anglais ! Les trois héros principaux, Doyler, Jim et MacMurrough sont attachants. Je les aime beaucoup ces deux petits gars irlandais, pris dans la tourmente, le désir, l’amour. MacMurrough est aussi un personnage étonnant. Son amour pour Jim est un amour absolu qui tend à faire son maximum pour que l’autre soit heureux, même si c’est avec un autre… L’écriture est dense et de qualité, un style soutenu, une description d’un mode de vie, d’une époque bien lointaine, dure et cruelle. Où les pauvres et les riches vivent sur deux planètes différentes. Bravoure, amitié, amour, désir, sexe, Humour, tristesse, patriotisme… tels sont quelques uns des ingrédients de cette formidable histoire, où l’Histoire se mêle au quotidien des trois héros. Vers la fin, j’ai un peu trouvé ça longuet mais dans l’ensemble, c’est un très beau livre, bien écrit, intéressant, qui m’a tiré quelques larmes je dois bien l’avouer. Bref, j’ai adoré !

Maryjo - bibliothècaire, Médiathèque Simone de Beauvoir.

Références :
Deux garçons, la mer de Jamie O’neall - Passage du marais
Vous trouverez ce roman à la Médiathèque Simone de Beauvoir, à la cote R ONE

Technorati

Les coups de coeur d’un libraire romanais

Friday 26 January 2007

Le passage de la nuit, de Murakami Haruki et Hommes entre eux, de Jean-Paul Dubois

Je les ai lus l’un après l’autre, dans la continuité l’un de l’autre, sans réelle interruption. Ce n’était pas un choix délibéré, et …le hasard existe-t-il ? En sortant du passage de la nuit (mais en sort-on vraiment en fermant le livre ?), j’ai pénétré la « parenthèse temporelle » où les deux hommes mis en scène par Jean-Paul Dubois devaient être ou ne pas être entre eux.
Certaines atmosphères de ce duo d’hommes m’ont évoqué celles ressenties dans le passage de la nuit. Je prie mes cellules de bien vouloir me rappeler ce que je voudrais nommer les « points communs » entre ces deux histoires, les liens qui se sont tissés entre eux du fait de leurs lectures contigües.
Le rêve et …le réel. Le réel …et les fantasmes. La peur, le désir, et ce qu’ils disent de notre envie de fuir le réel.
Le froid et la chaleur.
La solitude et l’abattement, la maladie ou le blizzard : le froid.
La compagnie d’un être bienveillant et la confiance, l’énergie vitale ou un feu dans l’âtre : la chaleur. Le temps qui passe, ou qui suspend son vol.
Le temps que donne l’horloge, le temps des souvenirs et des rêves. Le temps rendu palpable par la conscience de ce qui advient, et le temps évaporé par les émotions fortes.

Deux voyages, deux rêves, deux réalités, des mondes égotiques qui se bousculent, se repoussent puis s’attirent, se distinguent puis se confondent.

Le passage des hommes, entre eux la nuit. Hommes la nuit, un passage entre eux.

Sébastien - Libraire à la librairie des cordeliers.

Le passage des hommes sera bientôt disponible à la médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R DUB

Technorati , , ,

Ultime manipulation

Thursday 25 January 2007

Ce n’est pas tous les jours qu’un usager de la Médiathèque du Pays de Romans devient auteur d’un roman d’espionnage à succès. Richard Brizon, c’est un pseudonyme, est dans la vie formateur à l’AFPA mais aussi spécialiste de politique internationale, et notamment de l’action des services secrets.

Les romans de Richard Brizon s’inspirent de lieux et de personnages rencontrés. L’action décrite est actuelle et de pure fiction, mais la réalité dépasse quelque fois la fiction.

Le terrorisme islamique a évolué. Pour échapper à la traque des services secrets, Al Qaïda, la Base, s’est mise en sommeil. Mais, elle reste agissante, et, va tenter, grâce aux réseau dormants tchétchènes, de frapper la Russie aussi dramatiquement que les Etats-Unis le 11 septembre 2001. C’est une chaîne secrète qui va entraîner la jeune Natalia et d’autres innocents dans une lutte où la mort est un risque quotidien.

Ce roman vous entraîne, à travers l’Europe, le Moyen Orient, l’Asie et la Russie au sein des réseaux terroristes et des services secrets, où toutes les manipulations sont possibles.Richard Brizon

A la fin de son livre Richard Brizon vous invite à réagir et à échanger sur son blog http://richardbrizon.canalblog.com. L’aventure continue…..

Références :
Ultime Manipulation de Richard Brizon - France Europe Editions
Ce roman est disponible à la médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R BRI

Technorati , ,

L’épouvantail qui voulait voyager … le paradis !

Wednesday 24 January 2007
Quelle est cette étrange silhouette ?
Un vieux chapeau, deux grands bras ouverts, deux yeux lointains…
Une veste rouge, deux vieilles bottes en caoutchouc trouées, quelques morceaux d’assiettes brisées pour ses dents.
Est-ce un homme, un fantôme, une marionnette…
Eh non c’est un épouvantail ! ! !
Il y a bien longtemps tous les oiseaux le craignaient.
Maintenant il n’effraie plus personne, de vraies larmes coulent sur son visage rouillé.
« je n’ai pas d’amis, je suis vieux, très vieux, j’aimerais tellement voyager de l’autre côté de la colline. »
Les pies, les mésanges, les chardonnerets, les loriots décident d’emmener leur épouvantail préféré.
Ils volent ainsi des heures…
Et tout à coup son cœur se met à faire des bing bang boum.
Quel beau voyage !
Texte poétique aux illustrations douces.

Danielle

Références :

L’épouvantail qui voulait voyager de Hubert Ben Kemoun - Les albums du père castor
Vous trouverez cet album à la médiathèque Monnaie à la cote A BEN, secteur jeunesse

Technorati , ,

Le slam ça claque ! Suite

Tuesday 23 January 2007
slam.jpg

Mercredi 18 janvier, les slameurs sont de retour, encore plus impatients de rejouer avec les mots, presque tout un mois, privés de slam, c’est dur !!

Aujourd’hui, Marco nous fait travailler sur la fin des mots. La contrainte est la suivante : il nous faut choisir des mots qui se terminent par une voyelle qui sonne avant la consonne ! Compliqué ! De tels mots existent ? Eh bien oui !! En voici un échantillon trouvé par Marco et les élèves slameurs :

Avec la voyelle U qui sonne avant une consonne, ça donne : BULLE, LIBELLULE, LUNE, HUPPE, JUPE, MUR, DUR, HUTTE, BRUTE, LUXE, EXCUSE…
Avec la voyelle i : « Elise se mire sur une île, facile… Que dire de ces cils ? Ils attirent l’habile Emile et pire les émirs qui misent sur les bises de cette fille et mixent des hip hip. Vive Elise ! »

Aprés cette exercice de style plutôt assez contraignant, Marco nous propose un exercice plus léger et rigolo : la contrainte ridicule. Comme son nom l’indique cette contrainte donne naissance à des textes assez loufoques.

Les mots imposés sont : bitume, enclume, agrume, écume.

« J’ai choisi une recette originale à base d’agrumes,
à la fin de la cuisson trop d’écume,
alors je décide de m’assoir sur le bitume, et de présenter ma mixture sur une enclume. »

« Un jour je marchais sur le bitume, je ne sais pas pourquoi, mais je rêvais d’écume, il faut dire que j’avais la tête lourde comme une enclume, et pour m’en sortir, rien de tel qu’un bon verre de jus d’agrumes. »

Prochain rendez-vous, mercredi 31 janvier à 16 heures à la Médiathèque Monnaie. On vous attend…

Isabelle

Everitouthèque a interviewé Marco qui nous parle du Slam :

Technorati , ,

La Médiathèque Monnaie au festival de Romans

Friday 19 January 2007

Le festival de romans, « l’évènement qui donne du sens au web arrive », nous voilà rassuré.

Le festival de la création sur internet s’installe pour sa première édition à Romans, chez nous. La créativité est à l’honneur sur internet, et à cette occasion, de nombreux créateurs seront récompensés.

A la médiathèque, on s’est penché sur la catégorie littérature. La tâche n’est pas facile ; en effet plus de 250 sites, blogs d’auteurs sont en jeu. Impossible de tout lire, on feuillette des pages virtuelles, on clique, on cherche, on imprime, on lit, on soupire, on a mal aux yeux…., on cherche un parfum d’encre ; nous bibliothécaires, ancienne génération, nées dans le papier, l’encre… on rame un peu.

Mais voilà, on trouve des textes drôles, des billets, des extraits du quotidien, tout plein de petites choses passionnantes;

Et pour vous en faire profiter, 2 soirées lectures auront lieu dans des bars romanais, lectures accompagnées de musique et de chansons, en soirée.

Et peut-être que on aura visé juste, et que le lauréat sera parmi nos choix.

Jeudi 1 fèvrier : au Bazar Café à partir de 19h30.
Vendredi 2 février : au Bar du Kiosque en soirée.

Technorati , ,

En formation

Friday 19 January 2007

Pour la première fois, la formation professionnelle m’a conduite jusqu’à l’ENSSIB, école nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques. Cette école a pour mission de former les conservateurs et les bibliothécaires de l’état et des collectivités territoriales, les cadres des services de documentation et d’information scientifique et technique, et de développer la recherche en sciences de l’information, bibliothéconomie et histoire du livre.
Ce stage de 2 jours avait pour intitulé : Sociologie des pratiques culturelles, et connaissance des publics des bibliothèques. L’objectif était de faire le point sur les notions de public(s) et de non-public(s) des bibliothèques.
Ces deux jours ont débuté avec l’intervention de Jean-François Hersent, de la Direction du Livre et de Lecture. Il nous a présenté les résultats de l’enquête menée par le CREDOC (Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie) en 2005 à la demande du ministère de la culture et de la communication. A retenir de cette étude : la médiathèque municipale a aujourd’hui l’image d’un lieu culturel familier, dans la proximité immédiate du lieu de résidence. Si l’effort de modernisation des bibliothèques municipales se poursuit au même rythme, la fréquentation régulière pourrait concerner 50% des français à l’horizon 2010, ce qui permettrait à la France de rattraper son retard sur des pays plus avancés, comme la Grande Bretagne et les pays scandinaves. Plutôt rassurant d’apprendre qu’à l’heure d’internet, l’attrait pour le livre ne faiblit pas.

Romuald Ripon, de la bibliothèque nationale de France à Paris (Délégation à la stratégie), est brillamment intervenu sur la diversification des publics à la BNF à travers les expériences de gratuité d’accès et les résultats de l’enquête sur l’image et la notoriété de la BNF.

Mais l’intervention qui le plus retenu mon attention est celle de Claude Poissenot, sociologue, Université de Nancy. Et pourtant, c’était la dernière, dernier jour, dernière heure, dernière intervention, mais c’est bien connu, on garde le meilleur pour la fin !!! A partir des chiffres de la DDL, il analyse ce qui dans les biblitohèques favorise ou défavorise la fréquentation de certaines catégories de public potentiel. Je ne vous raconterais pas son intervention, faites un p’tit tour sur les net, tout y est. Faisant référence à Bernard Lahire, dans la culture des individus, il reprend les notions de culture froide (La Culture, l’ascèse) et chaude(le divertissement, le loisir).
Aujourd’hui, les bibliothèques sont plus dans le froid, tendent parfois vers le tiède. Le nouveau modèle serait de permettre au froid et au chaud de cohabiter.

A poursuivre…

Odile

Technorati , , ,

Dédicaces de Jérôme Jouvray demain à la Médiathèque Monnaie

Thursday 18 January 2007

- Jérôme Jouvray, tu connais ?
- Non, c’est qui ?
- attends, tu connais pas !! M’enfin, t’as pas lu de BD cette année ou quoi ?
- le prends pas de haut st’eu plait ? On n’est pas tous des spécialistes, ça veut pas dire pour autant qu’on aime pas.
- Jérôme Jouvray, c’est le dessinateur de “La Région“, “L’Idole dans la Bombe“, “Lincoln
- Attends… Lincoln, c’est bien cette BD qui m’avait fait rigoler et qui raconte l’histoire d’un cow boy vraiment pas très saint et que Dieu rend invulnérable sans qu’on comprenne pourquoi. Les dialogues étaient trop bons.
- Et le dessin aussi non ?
- Ben oui ! Sinon ça serait pas une excellente BD ? Mais où tu veux en venir?
- C’est simple, il vient à la Médiathèque Monnaie le vendredi 19 janvier 2007.
- Lincoln ?
- Non, pauvre andouille. Jérôme Jouvray. La rencontre-dédicace aura lieu dès 16h30. La librairie des Cordeliers sera là avec toutes ses BD. Peut-être pour toi l’occasion de découvrir sa nouvelle série feuilleton “L’idole dans la bombe”.
- Faut que je vienne en cow boy ?
- Fais ce que tu veux, mais n’oublie pas la date, ça se reproduira pas avant longtemps. En plus, il est super sympa, il a dessiné pour Everitouthèque Lincoln en train de faire une dédicace à la bibblibli… il aura peut-être fini pour 2007.

Jérémy

bibilijouvray.JPG
Technorati , ,

Les sirènes de Bagdad … le paradis !

Wednesday 17 January 2007

Le héros est un jeune homme pacifique qui vit dans un village Irakien au milieu des sables où perdure depuis toujours un mode de vie fait de respect des traditions religieuses et familiales.
Jusqu’au jour oùu les GI’s débarquent dans son village et commettent deux bavures dont l’une irréparable.
Dés lors, il perd tout ces repères et décide de retrouver son honneur dans la lutte armée et devient donc une proie rêvée pour les Islamistes…

Après « Les hirondelles de Kaboul » et « L’attentat », « Les sirènes de Bagdad » clot la trilogie que l’auteur consacre aux dialogues de sourds Orient/Occident. Et comme d’habitude, Yasmina Khadra réussit à nous faire une démonstration sans jamais tomber dans la caricature.
Il n’est pas un donneur de leçon mais à travers ces livres il nous donne à comprendre les tragédies de certains pays.

A lire aussi la trilogie en série noire sur l’Algérie : « Morituri, L’Automne des chimères et double blanc »

Lila
Repères :
Les sirènes de Bagdad de Yasmina Khadra - Ed. Julliard
Vous trouverez ce romans à la médiathèque Monnaie à la cote R KHA, secteur adulte.

Technorati

Festival de Romans : Gonzague Saint Bris, Président du jury de la catégorie Littérature

Tuesday 16 January 2007

Gonzague Saint Bris sera le président du jury de la catégorie littérature.Il sera à Romans samedi 3 février pour remettre son prix au lauréat de la catégorie.

Technorati ,

Vita Brevis

Saturday 13 January 2007

Le temps de lire, comme le temps d aimer, dilate le temps de vivre.

Daniel Pennac

Technorati

La lettre des médiathèques N° 4

Friday 12 January 2007

La nouvelle lettre des médiathèques est disponible. Vous la trouverez dans sa version papier dans les deux Médiathèques du pays de Romans et en cliquant ici dans sa version numérique.

lettre2.jpg
Télécharger le numéro 4
Technorati ,

Festival de Romans : place aux votes !

Thursday 11 January 2007
medium_festderomansder.3.jpg

Malgrès une mise en route difficile, il est désormais possible de voter pour vos blogs favoris parmi ceux inscrits aux concours du festival de la création sur internet. Vous pouvez apporter votre voix pour un nombre illimité de participants, mais qu’une fois pour un participant donné.

Le 20 janvier prochain à minuit, les 10 espaces ayant obtenu le plus grand nombre de voix dans chacune des catégories seront qualifiés pour la finale du festival et seront soumis à l’examen d’un jury de professionnels qui délibèrera pour élire le meilleur d’entre eux.

La procédure de vote est un peu laborieuse : rendez vous sur la liste des participants se trouvant sur le site du festival, choisissez votre catégories puis cliquez sur le lien Fiche détaillée figurant à coté du nom blog. Cliquez enfin sur le bouton Voter.

Plusieurs blogs romanais concourent. Voici la liste, que les oubliés se fassent connaitre ;-)

Catégorie Littérature :

Sexygénaire : Les drôleries, les coups de pétard, les émotions, les hommes croisés sur les sites de rencontres… La vie d’une sexygénaire qui n’a pas la plume dans sa poche et qui la fait courir sur son blog, juste comme ça, juste pour rire !!! Pour voter c’est ici.
Catégorie Photo :

Petit Petit : La nature en photos comme vous ne l’avez encore jamais vue. la vie des bêtes ou des plantes racontée à ma façon (donc très interprétée et assurément fausse) comme prétexte pour montrer mes macrophotos. Pour voter c’est ici

Catégorie Expression citoyenne :

Journal de quartier : expression locale d’habitants par le biais d’une maison de quartier trés impliquée dans une démarche de participation. Pour voter c’est ici.

Le Romans historique : Permettre à tous les romanais d’accéder à l’histoire de leur cité. Pour voter, c’est ici.

leve-toi-et-vote : collectif politiquement neutre qui reve d’une france cosmopolite. Pour voter, c’est ici.Romans par les cartes postales en 1900 : les quartiers de la ville de romans, son collège,son régiment, ses monuments, ses plaisirs, la réclame etc … par les cartes postales en 1900. Pour voter c’est ici

Catégorie Musique :PEP’S : Pep’s est un groupe de musique de la région de Romans. Ils ont parcouru la France entière et on assuré plusde 400 concerts. Ils doivent une grande partie de leur succès à Internet. Les chansons de Pep’s sont un équilibre subtil entre mélodies entêtantes et textes audacieux. Son écriture, libre et poétique, conte avec la même rigueur des histoires personnelles ou universelles, enrichies d’une pincée de surréalisme ou d’un soupçon de mélancolie. Un maxi 6 titres vient de parraitre, et un nouvel album, prévu pour 2007, devrait permettre à ses chansons de séduire un public toujours plus large. Pour voter c’est ici

Technorati

L’heure anglaise is back !!

Wednesday 10 January 2007

Don’t forget !

Les mercredis 17 et 31 janvier
14 & 28 février,
14 et 28 mars,

4 et 25 avril,

de 11h à 11h30

Deborah, américaine, vous fait découvrir l’anglais à travers des histoires et des comptines sur la famille, les animaux, les doudous, les couleurs, la vie quotidienne, les fêtes…

Devant le succès de cette animation auprès des enfants et des parents, Deborah sera de retour en ce début d’année.

See you later alligators !

L'heure anglaise

Voir le diaporama


Technorati ,

Dans meilleurs voeux …

Tuesday 9 January 2007

Dans MEILLEURS VOEUX
Il y a LUEUR, VIE
En un clin d’OEIL
Un RIEN se RELIE au MERVEILLEUX
MIEUX !!!
ELIRE un entre d’EUX RIVES MOELLEUX pour  LIRE
Quel LUXE !!!

Sandrine

 

 

No Tags

Le slam, ça claque ! Bis …

Tuesday 9 January 2007
slam.jpg

Mercredi 20 décembre, j’ai assisté au deuxième atelier d’écriture rythmique avec Marco le slameur et bavardeur !Des personnes qui avaient participé à la première séances sont revenues, toujours avec le sourire aux lèvres et impatientes de rejouer avec les mots. D’autres étaient là pour la première fois, curieuses, prêtes à se lancer dans l’écriture chaotique…

La séance commence fort :
Marco nous demande de décrire une personne, un animal, ou un lieu, avec bien sûr, une contrainte à laquelle on ne s’attend pas. Voilà, si la personne qu’on s’apprête à décrire est un homme, on doit écrire sur lui en employant uniquement des mots féminins, et vice-versa. Vous suivez ? Après plein de questions à Marco, nous nous lançons…

« La personne dont je vous parle a vraiment une belle tronche, quand on la voit, on est d’abord hypnotisé par ses deux petites lumières qui changent de couleur comme la mer… » « A la sortie de chez mon pote Polo, j’ai vu quelqu’un sortir d’une rue obscure. Ce quelqu’un portait une longue tignasse qui tombait en dessous de ses fesses, et avait une oreille plus grande que la deuxième… »

Après cet exercice qui nous a fait travailler sur l’imagination et les métaphores, nous changeons compètement d’écriture. Marco nous donne des contraintes qui vont donner une rythmique très précise : il faut écrire un texte avec des mots qui ne contiennent que les consonnes L,M, N, V, W. Pas de son « gue », pas de r, pas de s ! c’est dur ! Le son « je » est autorisé.

Mais heureusement Marco lance des mots : manger, voler, lever, jouer, voyager… et des phrases peuvent enfin voir le jour.
« Va, l’image volée vaut mieux que ne jamais voyager ! »
« Les voiles imaginées m’emmènent loin et m’élèvent à l’île nouvelle, là, les vahinés et les amis nagent, jouent et mangent… »

Voilà, le voyage avec les mots continue… Prochain rendez-vous, mercredi 17 janvier 2007 à 16 h à la médiathèque de la Monnaie. On vous attend…

Isabelle

Technorati , ,

Pow Wow à la Monnaie

Friday 5 January 2007

Il faisait chaud sous le tipi bien rempli (100 personnes) de la Médiathèque Monnaie pour accueillir le Pow Wow , soirée pyjama du 19 décembre .

Petits et grands ont écouté avec respect le Grand Chef Indien venu leur parler. Selon ses consignes, ils ont bien écouté les comptines et chansons agrémentées d’harmonica.
Ils ont bien regardé les images des albums racontés et ils ont bien rigolé en écoutant piailler la poule du Dakota et le duel en anglais de vrais cowboys qui chantent plus vite que leur ombre !

Après la soirée , tous rassemblés autour du sang de bison froid et de bonbons comme il se doit , chaque enfant a reçu en cadeau un vrai nom d’indien!

Jacotte

powwowdiapo.jpg
Voir le diaporama
Technorati , ,