Archive pour October 2006

Five little Pumpkins !

Tuesday 31 October 2006

A “L’Heure Anglaise” de cette dernière séance d’octobre, des petites sorcières, des princesses et même un petit chaperon rouge sont venus fêter Halloween in english please! (fêté le 31 octobre aux Etats-Unis, en Angleterre et Irlande).

Au menu des comptines aux “pumpkins”, des histoires de “ghosts” et de “witches” pour se faire peur, des bonbons et des sablés spécialement préparés par notre Witch, Deborah ! Car ce jour-là, les enfants frappent aux portes et lancent ” a trick or a treat !” c’est-à-dire “donnez-nous des friandises ou on fait des bêtises!”. Ils ont été nombreux encore ce mercredi , parents et enfants, à frapper à notre porte…Simon says ” Happy Halloween!” (Simon étant notre Jacques a dit…)

hallowwen.jpg
Voir le diaporama
Afin de rechanter à la maison, voici les paroles de la comptine:

Five little pumpkins sitting on a gate
The first one said: “It’s getting late”
The second one said: “There are witches in the air”
The third one said: “I don’t care”
The fourth one said: “ooo…let’s run”
The fifth one said: ” It’s just Halloween fun”
Then ooooo went the wind
and OUT went the light
and the five little pumpkins rolled out of sight.

No Tags

Attention à la fermeture !!!!

Friday 27 October 2006

Les médiathèques du Pays de Romans seront fermées mardi 31 octobre, veille de Toussaint et mercredi 1er novembre, Toussaint.

No Tags

Les lecteurs écrivent aussi …

Friday 27 October 2006

SlamA l’occasion de sa sixième édition, le salon du livre roman(s) à Romans organise à destination des bibliothèques de communautés de communes de Romans et de Bourg de Péage, un concours d’écriture.

Les lecteurs écrivent aussi…. : 2 catégories Junior (moins de 16 ans) et adultes qui devront composer un texte « à la manière de » Léo Ferré dans la chanson Beau Saxo. Au minimum 2 couplets pour les juniors et 4 pour les adultes.

Un lot pour l’auteur de la chanson et pour sa bibliothèque bien sûr.

L’an dernier, une jeune lectrice de la médiathèque Monnaie a gagné : grâce à elle, la médiathèque a reçu un lot important de livres, tous dédicacés par les auteurs présents au salon.

Date limite pour retourner les textes : le 13 novembre

Les formulaires sont disponibles dans les médiathèques de Romans. Vous pouvez nous faire parvenir vos textes via notre courriel : lionel.dujol@pays-romans.org
… A vos plumes

Odile

Beau saxo

T’es comme un rossignol
A la voix d’goéland
Qui chante au music-hall
Qui fait danser les gens
T’es comme un baratin
Qui cause en mi bémol
T’es comme un’ vieil’ putain
Qui mont’ qu’à l’entresol

Beau saxo
Beau saxo

T’es comme un arc-en-ciel
Sur l’harmonie du soir
T’es comme un maîtr’ d’hôtel
Qui joue en blanc et noir
T’es comme un soprano
Qu’aurait vendu Callas
Et chant’rait comme un pot
Le prologue de Paillasse

Beau saxo
Beau saxo

T’es qu’un’ chanson d’la nuit
Qui s’étire et qui rampe
Quand l’amour s’est blotti
Au fond d’un verr’ de champ
T’es qu’un hautbois d’la grippe
Qu’a sa flûte en vitrine
Et quand tu fais la lippe
T’es l’violon d’Chaliapine

Beau saxo
Beau saxo

T’es comme un’ maladie
Qu’on piqu’rait au boxon
Et qu’on gard’ tout’ la vie
Comme un’ décoration
Vous êtes comm’ les gitans
Vous les saxos, mes frères,
Vous cavalez tout l’temps
Sur l’octave des misères

Beaux saxos
Beaux saxos…

Léo Ferré

Technorati , , ,

Je vous dis cote !

Thursday 26 October 2006

Quand j’entends mes collègues dire « mais t’as pas mis la gommette ? » ou alors « je mets une gommette de quelle couleur ? » ou encore , « mais il est où le classeur à gommettes ? »… j’ai honte pour elles ! Vingt ans dans le métier et elles confondent encore cote et gommette.

Je me rappelle à la maternelle on faisait des petits dessins avec des gommettes de couleur mais c’était une autre époque … Allons les filles un peu de professionnalisme ! Ce que vous appelez gommette n’est autre qu’une cote ! Et une petite cote est essentielle dans une médiathèque, sans elle, pas de localisation d’ouvrage possible… Imaginez des étagères avec des livres sans aucun rapport les uns avec les autres, imaginez le travail pour retrouver un ouvrage réservé ? Sans cote ce serait la panique.

Cette petite cote, qu’elles n’osent nommer, on lui doit le respect. Située sur la tranche du livre elle vous indique que vous êtes bien au bon rayon, que les livres rangés sur cette étagère parlent bien du même sujet… Et si vous aimez la poésie suivez la cote 841, vous rêvez de faire un bon gâteau pour l’anniversaire de votre enfant rendez-vous au rayon pâtisserie des 641… voyez comme la cote nous rend service, nous simplifie la vie !

Maintenant que les choses sont claires il me reste à convaincre mes chères collègues que tapées à l’ordinateur, les cotes sont bien plus lisibles… rude affaire !

Ariane 

Technorati ,

Comme une tombe … le paradis

Wednesday 25 October 2006

Comme une tombeImaginez ! Pour enterrer votre vie de garçon, des copains vous enferment dans un cercueil et vous enterrent au milieu d’une forêt avec juste un tube en plastique pour respirer et un talkie walkie pour communiquer avec vos pseudo-kidnappeurs. Ils se vengent tous ainsi de toutes les plaisanteries douteuses et mesquines que leur “ami” leur avait fait subir depuis des années. Ils ont décidé de vous faire mijoter quelques heures, en partageant quelques bières dans un pub, avant de venir vous libérer. Mais voila, tout dérape ! Sur le chemin, ils ont un accident de voiture et sont tous…tués.

Pendant 500 pages, vous allez vous ronger les ongles, plus rien ne va exister en dehors de ce livre: plus de mari, de femme, d’enfants, d’amis, de boulot. Une seule question vous obsède …Va-t-il s’en sortir ???

Lila

Références
Comme une tombe de Peter James - Edition de Panama
Vous trouverez ce roman à la médiathèque monnaie à la cote R JAM, rayon Polar

Technorati

Expo virtuelle : Claude Pérard, Ramadan

Tuesday 24 October 2006

Claude Pérard, un lecteur habitué de notre médiathèque, nous offre une nouvelle expostion virtuelle de ses photographies. Ramadan au sein de l’Association Amicale et Culturelle des Turcs de Romans

Après avoir testé un premier appareil photographique numérique en photographiant le quartier de la Monnaie sous l’angle de la nature, Hubert Guillaud du Romanais m’avait « provoqué » en sollicitant d’autres photographies. Il est vrai que je suis curieux au travers du phénomène des blogs de voir émerger de nouvelles formes de communication citoyenne. J’étais intéressé d’en faire l’expérience et d’y apporter une petite contribution.

Alors je me suis lancé dans le test d’un autre appareil numérique (un panasonic), aimablement prêté par Dominique à qui je renouvelle au passage mes remerciements.
Et me suis tourné vers Recep, le président de l’association amicale et culturelle des turcs de Romans qui a son siège à la Monnaie et lui ai proposé de rendre compte de la vie qui se déroule derrière les murs de leur local.

Et j’ai pu en toute tranquillité me glisser dans différents temps de la vie de l’association. Ce reportage n’est pas exhaustif ! Il a même le travers de trop montrer ce qui n’est qu’une facette de la vie de l’association, le local (ouvert à tous) et le moment de la prière. Mais le ramadan était d’actualité et j’étais personnellement curieux de me rendre compte, et de rendre compte, de cette pratique cultuelle.

Aussi suis-je reconnaissant à l’association, à son animateur social (l’imam) et à ses membres de s’être prêté à cet exercice. J’ai oeuvré ici en toute liberté, alors qu’au mariage catholique de ma soeur, j’avais été complètement bridé dans mon reportage par le prêtre… Que les clichés ont la vie dure.

Claude Pérard


Voir l’expo virtuelle
Technorati , ,

Du rire dans les épinards

Friday 20 October 2006

Qui vous dit qu’on doit être sérieux pour être crédibles ? Le rire et l’amusement sont souvent considérés comme des freins dans le milieu du travail… Rire ou travailler : il faut choisir ! Alors je ne choisis pas !

Une équipe heureuse est une équipe motivée car heureuse de se retrouver le matin, heureuse de travailler ensemble, de faire des projets… On se marre et alors ? On bosse quand même… mais c’est moins dur de travailler ainsi ! Le boulot en bibliothèque c’est pas toujours éclatant, je le reconnais, c’est même parfois barbant… quand arrive toute une commande de livres et qu’il vous faut la journée pour les cataloguer, les informatiser, les équiper… ça lasse. Mais si l’ambiance est au rire alors tout de suite on se sent plus léger et la tâche en paraît moins lourde, c’est évident. Et je vous parlerais de ce luxe que procure la joie et le rire… quand on se lève le matin en se disant qu’on est heureux d’aller travailler vous en pensez quoi ?

Que le rire est bénéfique, motivant, générateur d’idées, libérateur et qu’il ne peut être que positif… ça y’est vous commencez à changer d’opinion non ? Ha c’est désespérant ! Alors surtout ne venez pas un vendredi chez nous. On a jamais compris ce qui se passait ce jour là, mais on est toujours au summum de la rigolade ! Allez souriez, ça vous va si bien…

Ariane 

Technorati , ,

Pedro et Moi … le paradis

Thursday 19 October 2006

Le livre de truc1993. Judd Winick, un jeune auteur de bandes dessinées, se présente au casting de l’émission ‘The Real World’ , le reality show de la chaîne MTV dans lequel sept personnes partagent une maison durant six mois. Judd est sélectionné pour participer à la troisième saison de l’émission : Real World San Francisco. A son arrivée, il se lie d’amitié avec Pedro Zamora, 22 ans, d’origine cubaine, homosexuel et séropositif depuis l’âge de 17 ans. Pedro va utiliser l’émission pour sensibiliser les Américains à la prévention et la lutte contre le sida avant de mourir des suites de la maladie, peu après la fin du tournage.

J’ai commencé cette bd sans grande conviction et finalement, je l’ai dévorée. C’est une histoire d’amitié, d’amour, de maladie, d’humour, de mort et d’espoir. Judd Winick ne fait jamais dans le mélo. Beaucoup de pudeur et de justesse dans cette bd.
Très rapidement je me suis attachée aux deux principaux héros et la mort de Pedro m’a fait verser des larmes. Des larmes de tristesse car tellement de personnes meurent chaque jour du sida, larmes de tendresse pour Pedro que je n’ai pas connu mais qui pourtant me parait si fondamentalement humain et proche. J’ai été touché au plus profond de moi par cette bd. Ce n’est pas si souvent que cela se produit.
A lire, à offrir (1€ est reversé à la lutte contre le sida), à faire découvrir.

Maryjo - bibliothècaire, Médiathèque Simone de Beauvoir.

Références :
Pedro & Moi de Judd Winick - Ed. Cà et là
Vous trouverez cette BD à la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote BD WIN, secteur adulte

Technorati

Les cousines à Nasreddine lisent Eric-Emmanuel Schmitt

Wednesday 18 October 2006

Nasreddine notre cousin, vous voulez rire !!!
Plutôt un clin d’oeil au quartier et à la médiathèque de la Monnaie … là où toutes ses cousines travaillent.

En vrai, les cousines sont bibliothécaires et se sont lancées dans la grande aventure de la lecture publique à voix haute, histoire de faire partager des textes qu’elles aiment, de transmettre leurs plaisirs de lecture.

Cet enregistrement, comme une médiation ( ne riez pas), comme une idée d’animation ( c’est bien vrai), afin de faire connaitre les médiathèques de Romans, de gagner de nouveaux publics.

En écoute : Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de Eric Emmanuel Schmitt

Texte lu par Jacotte & Valérie

Ecouter les autres extraits

Technorati

Le temps où nous chantions … le paradis

Tuesday 17 October 2006

Le livre de PowersIl y a de tout dans ce roman : l’histoire de l’Amérique après la guerre, la famille avec ses drames, l’amour avec ses complications, les problèmes raciaux avec le début de l’émancipation des noirs.

Et surtout la musique dans laquelle on baigne tout au long de ce somptueux roman et n’ayez pas peur, si comme moi, vous ne connaissez pas grand-chose à la musique lyrique. Laissez-vous emporter par la voix de tenor de l’un des personnages principaux de ce roman.

Un livre qui vous emporte et dont le chant harmonieux continue de vous bercer une fois que vous avez refermé le livre. Un magnifique roman.

Lila

Réfèrence :
Le temps où nous chantions de Richard Powers - Ed. Le cherche midi.
Vous trouverez ce roman à la médiathèque monnaie à la cote R POW, secteur adulte

Technorati

Ingrid & Greg, soirée histoires et chansons … le retour

Friday 13 October 2006

Greg & ingridIngrid et Greg, accompagnés des lectrices de la médiathèque de la Monnaie et de Catherine Oriol au chant, Daniel Richert à l’accordéon seront de retour le 13 octobre à 20h30 à la médiathèque Simone de Beauvoir.

Soirée histoires et chansons : lectures de textes drôles, insolites et poétiques, entrecoupés de chansons et d’accordéon.

Pour les adultes - Entrée libre.

+++++++

Souvenirs de la soirée du 8 juin 2006

Technorati , ,

Laissez-moi un commentaire !

Thursday 12 October 2006

Je me plains souvent auprès de Lionel :

- « Mais tu vois bien que personne n’aime notre blog puisqu’il n’y a jamais de commentaire ! »
Et Lionel me répond en général, enfin surtout quand il a le temps :
- « C’est tout le contraire Ariane, c’est quand les gens n’aiment pas qu’ils laissent des commentaires, cesse de t’inquiéter pour rien, je te dis que notre blog est bien apprécié, bon et puis je te laisse j’ai du taf ! »

Alors je désespère un peu moins et j’écris mes petits billets d’humeur sans prétention aucune. Le grand manitou de l’informatique les inscrit dans le calendrier de parution de notre blog. L’article apparaît le jour dit, et là quelle n’est pas ma surprise ! Mon article, mon mien à moi, le fruit de mon cerveau a un commentaire ! Je crains le pire car je me rappelle ce que m’avait dit Lionel : « commentaire égal négatif », mais non je constate que le commentaire est positif, alors j’en reste bouche bée et je te dis merci à toi mon commentateur, un merci très chaleureux car grâce à toi j’ai pu prouver que Lionel pouvait avoir tort ! ! !

Puis j’écris un deuxième article et là encore un commentaire… et un troisième billet et encore un commentaire… et c’est toujours le même commentateur ! ! !
Alors à tous ceux qui savent dire du bien sans en souffrir et surtout à toi Hubert, merci, merci et encore merci car depuis j’ai arrêté de me plaindre et Lionel en est ravi.

Ariane

Technorati , ,

Greg le Glaire et Ingrid Mattouf au programme de Lire en fête

Wednesday 11 October 2006

Il est 9h23… Le téléphone sonne chez Ingrid. Elle porte un peignoir à strass de chez Prisunic. Elle décroche le téléphone comme si de rien n’était, l’air très naturel. Greg s’adresse à elle, avec toute la dignité d’un parfait gentleman.

Greg : Allo, Ingrid ? Allo ? Allo !!! Appuie sur le bouton !!! je t’entends pas.
Ingrid : Oh salut Greg, excuse-moi j’étais en train de me faire ma permanente. Attends, j’éteinds le sèche-cheveux.
Greg : C’est dingue, t’es toujours la même depuis hier soir…
On va encore se produire dans la Drôme (Tu sais en France). J’ai absolument demandé à ce que ça se fasse à la Médiathèque Simone de Beauvoir. Le public était si chaud la dernière fois !!!
Ingrid : Romans ? Encore… mais pourquoi tu vises si petit avec la popularité qu’on a ! On gagne des clopinettes dans les petites villes !!!…
et puis, je suis vachement embêtée, quand je vais dans ces petites villes, je sais jamais comment m’habiller… j’ai peur de faire trop riche avec mes strass, mes paillettes…
Greg : ah, je te fais confiance.
Ingrid, tu as vu les nouveaux textes qu’ils ont choisis, c’est fou, non ?
Ingrid : Ben non j’ai rien vu, tu peux me les envoyer par SMS ?
Greg : Ingrid, ma parole mais tu ne réalises vraiment pas ce que tu me demandes…
C’est lire en fête « la nuit de l’écrit » !!! Tu comprends ce que ça veut dire pour nous… on n’a pas de livres, pas de textes… on va passer pour des imposteurs.
Ingrid : oui, mais on sait faire la fête… elle est bonne celle-là non ?
Et les gars ils écrivent toute la nuit ? Parce que moi, je veux pas me coucher à point d’heure ; si on finit trop tard, mon maquillage y coule, tu parles d’une tête !!!
Greg : Les bibliothécaires n’écrivent pas Ingrid, c’est tout le concept, on lit des écrits, on chante des écrits, on crie des écrits et on danse.
Sinon oui, on fait la fête, y aura des textes, des chansons comme toujours et puis notre show comme une cerise sur un gâteau littéraire.
Ingrid : Bon écoute, je comprends rien à ce que tu dis et en plus mes cheveux y retombent… désolée mais faut que je me mette ma laque rapidos sinon c’est la cata !
Au fait, c’est quelle date la soirée à Romans sur Usure ?
Greg : Vendredi 13 octobre à 20h30 le jour de la nuit de l’écrit, tu comprends ? allo, allo ? Zut, qu’est-ce qu’elle fout ? C’est quoi ce bruit. T’es tombée ???
bipbipbipbipbi…

greg & ingridoct.jpg
Greg & Ingrid ?
Technorati , , ,

The pigeon finds a hot dog …. the paradis !

Wednesday 11 October 2006

Un pigeon trouve un hot dog qui lui met aussitôt l’eau au bec. Alors qu’il s’en empare pour l’avaler en catimini, survient un plus petit que lui, caneton de son espèce. Curieux, espiègle, ignorant tout du hot dog, ce dernier va entamer la conversation avec le pigeon peu enclin à partager sa nourriture céleste…jusqu’à l’exaspération! Alors, à quelle sauce sera mangé ce hot dog si convoité?

J’adore la bouille de ce caneton qui vient déranger les papilles et l’esprit de Monsieur Pigeon…Images et bruitages sont excellents.

Ne ratez surtout pas la dégustation de cet album imaginé par Mo Willems, talentueux scénariste de nombreux dessins animés et animateur du Muppet Show pendant 9 ans. D’un humour irrésistible, un livre en anglais qui se laisse lire et regarder comme…un dessin animé !

Valérie

pigeon.jpg
Voir un extrait


Références :

The pigeon finds a hot dog de Mo Willems - Hyperion
Vous trouverez cet album à la médiathèque à la cote A WILL ANGLAIS, secteur jeunesse.

++++++++++

Noublions pas l’heure anglaise !!!

No Tags

La lettre des médiathèques est arrivée !

Tuesday 10 October 2006

La nouvelle lettre des médiathèques est disponible. Vous la trouverez dans sa version papier dans les deux Médiathèques du pays de Romans et en cliquant ici dans sa version numérique.

lettre1.jpg
Télécharger le numéro 1
No Tags

Greg vu par Ingrid

Tuesday 10 October 2006

Pourquoi Greg ?
Dès que je l’ai vu, j’ai su qui c’était. Il était mon voisin de palier et c’était marqué sur sa porte. A cette époque il animait des foires, ou des soirées, je ne sais plus trop. Bref je lui ai plu et il m’a engagée. C’est comme ça que l’on s’est connu. Je crois surtout que la solitude lui pesait trop - elle rit - …

N’y aurait-il pas anguille sous roche entre vous ?
Oh je le trouve plutôt joli ce garçon, mais moi c’est pas mon genre il est trop brun. un jour j’en ai connu un et c’était pas trop ça. Alors depuis …
Ne craignez-vous pas que Greg vous fasse de l’ombre ?
Je trouve qu’il a quand même un peu moins de succès que moi, mais il plait beaucoup aux filles. Moi je plais plus aux garçons. Je dois admettre que sans lui je ne serais pas vraiment moi. Il est comme les plumes sur un moineau … Vous imaginez, un pauv’ petit oiseau sans plumes, eh bien ce serait moi sans greg … et l’hiver, aglagla - elle rit aux éclats.

greg & ingridoct.jpg
Greg & Ingrid ?
Technorati , ,

Le Festival International de la création sur internet aura lieu à Romans sur Isère

Saturday 7 October 2006

medium_Festival.jpgLe Premier Festival international de la création sur internet se tiendra à Romans sur Isère. Mis en oeuvre par Christophe Ginisty, directeur général de Rumeur Publique et de Pointblog, ce festival, qui se veut l’égal de celui de Cannes pour le cinéma ou d’Angoulême pour la BD aura lieu à Romans-sur-Isère, les 1, 2 et 3 février 2007. Il va attirer des blogueurs et des créateurs du monde entier et, laissons-en le crédit à Christophe Ginisty dont c’est le tavail, recevoir une couverture presse comme Romans n’en a certainement jamais connue. Une conférence de presse à Paris aura lieu le 17 octobre et à Romans le 18.

Un comité de pilotage dont fait parti l’espace multimédia de la Médiathèque Monnaie travaille sur ce projet. Afin que cet évènement puisse aussi profiter aux romanais, les associations et services romanais sont invités à profiter du programme pour organiser des rencontres avec les créateurs du net qui seront présents pendant ces 3 jours et qui travaillent sur des objets qui leurs sont proches (quelques créateurs de start-up invités par la Chambre de commerce, quelques blogueurs citoyens par l’une des maisons de quartiers, quelques auteurs et dessinateurs par la médiathèque… tout est imaginable.). Autant d’occasions de rencontres dont les services et associations, entreprises, écoles, collèges, lycées… pourront, s’ils le désirent, tirer parti. Lionel Dujol - lionel.dujol@pays-romans.org / 04 75 70 33 58 - est disposé à répondre à vos interrogations sur ce point précis.

En outre l’Association des internautes romano-péageois, AIR, (pour cause d’un changement de serveur, le wiki est momentannément down, mais accessible, temporairement ici) a décidé d’essayer de mettre en place deux actions concrètes pour mieux relier ce festival à sa population.

Une carte interactive et collaborative de Romans

La première action consiste à mettre en place une carte interactive et coopérative de Romans. Créée à l’attention des centaines de blogueurs qui vont venir passer quelques heures ou quelques jours à Romans, l’idée est d’accomplir, avec l’aide de tous les internautes romanais, une carte interactive et collaborative, faite de textes, de photos, de vidéos présentant notre ville, avec la multiplicité des regards des internautes romanais. Photos d’hôtels, de bars, de lieux publics ou privés, de détails à voir, à entendre, de lieux de promenades, de commerces… L’idée est de mettre en place une cartographie vivante et multiple de la ville, que chacun pourra habiter en géolocalisant précisémment ses données. Objet ludique et utile à la fois, l’idée est que cette carte reflète la diversité de ceux qui voudront la nourrir. L’association proposera dans quelques semaines une solution technique, simple et ouverte, pour que chacun puisse alimenter le contenu de cette carte. Cette première - une carthographie locale, multimédia et citoyenne - aura pour objectif de donner de la visibilité à la diversité de notre ville. Elle devrait ensuite pouvoir être prolongée par le regards des blogueurs et internautes qui vont investir Romans et qui pourront l’enrichir, la détourner et confronter leurs regards de visiteurs avec celui des habitants.

Un dossier consacré aux blogs et réalisé par les blogueurs locaux dans la presse locale

L’autre action que nous allons essayer de mener avec un partenaire presse (le quotidien régional Le Dauphiné Libéré - je fais de l’appel du pied - et l’hebdomadaire local L’Impartial ont déjà été contactés, mais à ce stade, le projet est encore ouvert) est d’essayer de négocier la publication d’un dossier consacré aux blogs à l’occasion de cet événement. Outre un dossier pédagogique (qu’est-ce qu’un blog, à quoi ça sert…), quelques explications sur leurs impacts et leurs enjeux, une partie de ce dossier consisterait à inviter les blogueurs locaux à parler de leur blog ou d’un blog qu’ils apprécient. Ouvert aux blogueurs de Romans et de toute la région (ceux de Valence et de Greblog Grenoble ne seront pas en reste…), l’occasion serait de faire un numéro sur le phénomène par ses acteurs, avec une forte connotation locale. Le dossier serait géré par un coordinateur de l’association et le Journal qui acceptera de le publier, via le wiki de l’AIR (temporairement accessible ici ).

Nous espérons que ces projets vous paraîtront motivants et que vous serez nombreux à nous rejoindre pour assurer leur réussite. Vos réactions sont les bienvenues.

Technorati , , ,

Ingrid vue par Greg

Friday 6 October 2006

Pourquoi Ingrid ?

Ce qui m’a tout de suite séduit chez Ingrid, c’est son charisme naturel et surtout sa démarche féline. Dès qu’elle entre en scène c’est touchant d’émotion. D’ailleurs le public ne s’y trompe pas, lors des séances dédicaces, c’est de la folie, ça ne désemplit pas, il faut voir …

N’y aurait il pas anguille sous roche entre vous ?
Non, je n’ai jamais envisagé une relation amoureuse avec Ingrid, elle est trop … enfin tous les deux c’est purement professionnel je veux dire et ça, c’est tacitement entre nous …

Ne craignez vous pas qu’Ingrid vous fasse de l’ombre ?
Non, non, Ingrid ne me vole pas la vedette, nous sommes complèmentaires tous les deux, comme le Yin et le Yang - il rit. Vous savez j’ai aussi mes admirateurs, mon public et ça, je le sens dès que je monte sur scène … le regard des filles sur moi est éloquent.

greg & ingridoct.jpg  

Greg & Ingrid ?

Technorati , ,

La bibliothécaire … le paradis et l’enfer

Thursday 5 October 2006

Le livre de trucAprès la mort de son mari, Marianne Chevigny change de vie, elle devient bibiothécaire à l’université. Parce qu’elle fait appliquer le réglement -pas de téléphone portable dans la bibliothèque - elle se met à dos l’arrogant professeur David Martial. Elle lui confisque son portable pour le week-end. Commence alors entre eux une relation d’attirance répulsion …
J’ai beaucoup aimé le début , mais au fil de ma lecture se degageait une atmosphère malsaine, violente, des passages étranges proches du fantastique que je n’ai pas du tout aimés.

Lila

Je ne m’attendais pas à une histoire aussi stupéfiante en lisant ce roman. Le début est plutôt banal : Marianne Chevigny, la quarantaine, débute une nouvelle vie en acceptant un poste de bibliothécaire dans une université. Son nouveau travail lui plaît, sa collègue est sympa. Mais la routine de ces activités va s’interrompre avec la rencontre d’un jeune professeur, David Martial, imbu de sa personne. Ce dernier va tout faire pour détruire Marianne, suite à une histoire toute bête de portable.
Mais, voilà, Marianne prend aussi plaisir à faire la guerre à cet homme. Et en même temps, ces deux personnages vont être tous deux attirés l’un par l’autre.

Le début du livre tient en haleine et je pensais que tout finirait par une remarquable histoire d’amour. Mais non, la relation entre Marianne et le jeune prof prend une tournure insolite et inquiétante… mais je n’en dévoile pas plus … Je dirai juste que la fin ne m’a pas plu, mais l’auteur a le don pour installer un suspense psychologique, si bien qu’on se laisse prendre à lire le roman jusqu’au bout !

Isabelle

Référence :
La bibliothécaire de Sophie Avon - Ed. Arlea
Vous trouverez ce romans à la Médiathèque Monnaie à la cote R AVO, secteur adulte.

Technorati

Greg & Ingrid sur le retour ?

Wednesday 4 October 2006

Greg & ingrid seraient ils sur le retour ?

lettre de corée.jpglettre de corée2.jpg
Lire la carte
No Tags

Geisha … le paradis

Tuesday 3 October 2006

GeishaAu pays du Soleil Levant, la vie d’une petite fille de 9 ans bascule, quand son père, modeste pêcheur, décide de la vendre. Chiyo est contrainte et forcée de monter dans un train qui l’emportera vers une nouvelle ville, une nouvelle vie, un nouvel avenir.

Imaginez : nous serions assis, vous et moi, dans une pièce, au calme, à bavarder, à siroter notre thé vert, nous évoquerions un évènement du passé et je vous dirais : « L’après-midi où j’ai rencontré un tel… a été à la fois le plus beau et le pire après-midi de ma vie. »
Sans doute poseriez-vous votre tasse et diriez-vous : « Enfin il faudrait savoir. Le pire ou le plus beau? Car ça ne peut pas être les deux! ».
« Mais la vérité, c’est que l’après-midi où j’ai rencontré M. Tanaka a réellement été le plus beau et le pire de ma vie. Je le trouvais si fascinant, même l’odeur de poisson sur ses mains était comme un parfum. Si je n’avais pas rencontré cet homme, je suis sûre que je ne serais jamais devenue Geisha. » Mais qu’est-ce qu’une Geisha?

Chiyo va découvrir l’univers fermé des geishas, leur mode de vie, des heures, des mois, des années de souffrances, de privations pour maîtriser le chant, la danse, le rituel du thé et l’art de la séduction. Mais dans ce monde d’avant guerre, la cruauté , la haine, la perversité des rivales sont vives….
Sous forme de mémoires, ce récit nous entraîne dans un univers exotique, où l’on découvre des traditions, des cultures, des coutumes nouvelles. Happé par ce récit tendre et bouleversant à la fois on a du mal à relever la tête…..

Nadia

références :
Geisha
d’ Arthur Golden - Ed. JC Lattès
Vous trouverez ce Romans à la Médiathèque Monnaie, à la côte R GOL, secteur adulte.

Technorati