Archive pour August 2006

Les cousines à Nasreddine lisent P. Coelho

Thursday 31 August 2006

Nasreddine notre cousin, vous voulez rire !!!
Plutôt un clin d’oeil au quartier et à la médiathèque de la Monnaie … là où toutes ses cousines travaillent.

En vrai, les cousines sont bibliothécaires et se sont lancées dans la grande aventure de la lecture publique à voix haute, histoire de faire partager des textes qu’elles aiment, de transmettre leurs plaisirs de lecture.

Cet enregistrement, comme une médiation ( ne riez pas), comme une idée d’animation ( c’est bien vrai), afin de faire connaitre les médiathèques de Romans, de gagner de nouveaux publics.

En écoute : Dieu créa la mère de Paulo Coelho

Texte lu par Isabelle

Technorati

11h47 bus 9 pour Jérusalem ….. le paradis

Wednesday 30 August 2006

Le livre de trucAprès la mort de son père, Thomas, jeune Berlinois décide d’aller passer quelques temps dans un Kibboutz pour apprendre la botanique. Il souhaite profiter de sa présence à Jérusalem pour faire des recherches sur son grand-père, officier nazi disparu pendant la seconde guerre mondiale et que certaines photos semblent impliquer dans des massacres. Baruch, survivant des camps de concentration, travaille au kibboutz et prépare l’arrivée de Thomas. Véra qui a quitté la Russie après le suicide de Sergueï, doit aller chercher Thomas à l’aéroport.
Dan, soldat israélien et petit ami de Véra, attend la fin de son service militaire. Lidia découvre la photographie au Kibboutz. Sameh, jeune palestinien travaille clandestinement en Israël et entretient des contacts avec les terroristes…
Tous ces personnages et quelques autres sont suivis d’heure en heure, séparément, jusqu’à ce que leurs chemins se croisent dans l’explosion du bus…

Livre sur un sujet brûlant. Bien traité. Tour à tour, on a le point de vue de chaque protagoniste : Thomas, Vera, Lidia, Baruch, la mère de Thomas, Dan, Semah, Omar… l’auteur ne juge personne. Il expose des faits et se met à la place de chacun. Il mêle l’Histoire et l’actualité.
La quête de Thomas est réelle est essentielle pour bon nombre de jeunes allemands qui se posent des questions sur leur histoire familiale.
Essentielle est la quête de Vera ou Lidia qui se sont expatriées pour trouver, chacune à leur façon, un nouveau sens à leur vie.
Essentielle aussi la quête de Baruch qui tente d’oublier qu’il a survécu aux camps, aux horreurs qu’il a du faire pour survivre.
Essentielle la quête de Sameh qui pour assurer la subsistance de sa mère et de ses frères, se sacrifie pour un combat qui et le sien mais qui le dépasse complètement. Beaucoup de sentiments forts dans ce roman. Beaucoup de réalité, de délicatesse, d’absurdité, de générosité , d’amour et d’espoir finalement…
Je n’ai vécu ni les horreurs de la guerre ou d’un attentat. Malgré tout je me doute des séquelles qu’on doit avoir après ce genre d’horreurs. Il reste à espérer qu’un jour les hommes sauront vivre en paix… naïve moi ?

Maryjo - bibliothècaire, Médiathèque Simone de Beauvoir.

Références

11h47 bus 9 pour Jérusalem de Pnina Moed Kass – Milan, 2005
Vous trouverez ce roman à la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R KAS, secteur adulte. A la cote R KAS ados à la Médiathèque Monnaie.

Technorati

C’est la rentrée !

Tuesday 29 August 2006

La médiathèque de la Monnaie retrouve aujourd’hui ses horaires habituels !

Horaires d’ouverture au public Adultes et enfants accompagnés

Mardi 10h/12h 16h/18h30
Mercredi 10h/12h 16h/18h
Jeudi Accueil de groupes
Vendredi 16h/18h30
Samedi 10h/16h sans interruption

—————————–

Enfants (moins de 14 ans)

Mardi 16h/18h30
Mercredi 14h/18h
Jeudi Accueil de groupes
Vendredi 16h/18h30
Samedi 14h/16h

No Tags

Runaway - 15ème et dernier épisode !!!

Friday 25 August 2006

Le livre de trucAriane – Oui, je crois qu’on est sauvé !

Odile – Sauvé vraiment ? Y’a un pont ?

Jacotte – Non

Odile – Et à quoi vous avez reconnu que c’est bien Mabopa ?

Ariane – A son relief pardi, avec Jacotte ça fait un an qu’on bosse dessus, alors le relief on le connaît par cœur, pas d’erreur possible !

Odile – Et on va traverser à dos de tortue ?

Jérémy – Regardez il y a un feu d’artifice au loin

Jacotte – Ca vient de l’île de Mabopa

Odile – Vous en êtes sûres ?

Ariane – Pas de doute c’est exactement la bonne direction, oh c’est beau

Jérémy – Ouah c’est la fête, dépêchons nous d’y aller

Odile – Oui et comment veux-tu faire pour y aller ? Je n’ai pas vu l’ombre d’une tortue…

Danièle – ho la belle rouge… ho la belle bleue ! ! !

Jérémy – Bon je suggère qu’on prenne la chef, qu’on la gonfle avec de l’hélium et qu’on s’assoie tous dessus

Ariane – Regardez une fusée fonce droit sur nous ! ATTENTION BAISSEZ VOUS !!!

Patricia – NONNNNNNNNN C’EST PAS POSSIBLE

Jérémy effectue un saut incroyable et parvient à maintenir la fusée en place…

Jérémy – Ca y est je l’ai, elle est un peu chaude mais je pense qu’elle pourra transporter quelqu’un !

Valérie – Jérémy Cruise, fais nous décoller de cette île de malheur !

Jérémy – Je suis à bout de force, bon je monte dessus, c’est moi qui ai le plus de charisme et pas de discussion

Ariane – Tu es surtout le plus léger, faire monter Lionel n’est pas envisageable, et vu son état !

Jérémy – Vas-y Val, rallume la fusée je suis prêt

Valérie – Fais attention, il y a des limitations de vitesse aussi en plein ciel ! Allez c’est parti !

Et Valérie met le feu aux poudres… comme par enchantement Jérémy s’éloigne sur son noble destrier en hurlant à toute l’équipe réunie

Jérémy – Je reviens tout de suite après la fête…

Valérie – Bonne chance !

Un court instant plus tard la fusée amorce une descente sur le rivage de Mabopa et explose en plein vol… Jérémy finit la traversée à la nage. Une fois la côte atteinte, il est vite rejoint par tout un groupe de Mabopiens heureux d’avoir de la visite. Pourtant Jérémy n’est pas prêt à laisser tomber son équipe pour se joindre à la fête. Il explique, visiblement très excité, ce qui le perturbe à ces nouveaux compagnons. De nature très généreuse, les Mabopiens cessent immédiatement la fête pour se consacrer uniquement au sauvetage des français échoués.
Une très grande pirogue est mise à l’eau. Jérémy a su convaincre ses hôtes qu’il arriverait seul à manier son embarcation. C’est donc seul qu’il se prépare à naviguer en solitaire.

Valérie – Hé Mister Cruise remets tes muscles en place…

Ariane – Ho hisse ho hisse, il faut l’encourager !

Finalement Jérémy accoste sur l’île déserte. Voilà, vous l’aurez compris, c’est ainsi que l’équipe de la médiathèque Monnaie a été sauvée…
Oh ! ce ne fut pas sans mal car le jeûne prolongé, la souffrance infligée et la grande solitude de l’épreuve avaient ratatiné l’esprit de cohésion. L’ambiance du retour fut vraiment morose et il planait une agressivité palpable, surtout entre Jérémy et Isabelle, qui depuis qu’il lui manquait un doigt, en avait gros sur le cœur ! Quant à Odile elle voulait à tout prix rentrer à la nage avec ses supers palmes, il a fallu l’attacher solidement. Lionel, lui, avait beaucoup souffert et il ne pensait plus qu’à trouver un portable afin de joindre son dentiste. Valérie avec sa peau sensible était vite passée du rose tendre au rouge écarlate et commençait à cloquer. Par contre, le voyage n’avait pas entamé l’enthousiasme de Patricia, l’empathie de Jacotte, les expressions énigmatiques de Danièle, le flegme de Youssef, le franc-parler d’Ariane , … Et Lila vous demandez-vous ? Eh bien, elle est restée sur Mabopa un peu plus longtemps que les autres, elle y recherche un chapeau à ce qu’il paraît, un chapeau très particulier… mais ça c’est une autre histoire !

 Tout est bien qui finit bien, puisque nous serons donc là le 29 août pour la réouverture de la Médiathèque ...

No Tags

Runaway - Episode 14

Thursday 24 August 2006

Le livre de trucAriane – Lionel ? ça va ?

Lionel – Merki les chfilles

Ariane – Mais t’as plus de dents ou quoi ?

Lionel – Che fous laiffe faire les chfilles

Patricia – Sympa il se débine ! Allez continuons l’ascension, toutes derrière Danièle

Et après une grimpette de plusieurs heures les filles arrivent enfin au sommet. Le ciel est clair et le regard porte loin. De l’eau, de l’eau, encore de l’eau à perte de vue. Pourtant…

Ariane – Oh regardez au loin !

Jacotte – Tu vois quoi Ariane ?

Ariane – Là bas… On dirait…

Jacotte et Ariane – MABOPA

Danièle – Mais oui tout au loin…

Jacotte – C’est bien l’île de Mabopa, l’île de rêve !

Ariane – Alors, on est pas si perdu que cela

Patricia – Ce n’est pas une grosse baleine ?

Ariane – Mais oui Pat, un troupeau de baleines, regardent elles entourent Mabopa

Danièle – c’est beauuuuuuuuuuuuuuuu

Jacotte – Moi je préfère les dauphins

Patricia – Et comment vous comptez vous en approcher de l’île ?

Ariane – On va fabriquer un radeau avec le couteau de Jacotte, c’est possible non ?

Jacotte – Tout à fait possible, il faut trouver des arbres

Ariane – J’espère qu’ils ont résisté à l’incendie

Jacotte – Je coupe pas les arbres avec mon opinel, faut pas pousser !

Ariane – Allez amorçons la descente en douceur

Danièle – On en a bavé pour monter et maintenant il faut redescendre…

Ariane – Y’a plus simple si tu préfères… tu fais comme Lionel, sauf qu’il n’y a plus Odile en bas !

Et l’équipe se met en route prudemment… la descente se passe relativement rapidement… les collègues qui étaient tout petits vus de loin grossissent et ça pour ceux qui descendent c’est de bonne augure !
Au pied de la grosse montagne le reste de l’équipe a commencé à installer le campement pour la soirée. Les deux garçons sains et saufs, Jérémy et Youssef, ont ramené de la mer un gros requin. Le feu est allumé et l’odeur du poisson se répand jusqu’aux narines des montagnards.

Ariane – Etre accueilli comme cela ravigote

Jacotte – Je vois que l’équipe s’organise de mieux en mieux c’est rassurant

Odile – Alors qu’est ce qu’on voit de là-haut ?

Jacotte – MABOPA

Lila – Mabopa ? ? ? ?

A suivre … 

No Tags

Runaway - Episode 13

Wednesday 23 August 2006

Le livre de trucEt les « vacanciers » cheminent jusqu’à la grande montagne sans jamais montrer le moindre signe de faiblesse malgré l’hypoglycémie qui les nargue… n’oublions pas qu’ils n’ont pas déjeuné ce matin.

Ariane – Oh c’est vachement haut…

Patricia – Je propose que Lionel passe en éclaireur, il n’est pas fatigué lui, il a dormi toute la nuit

Lionel – Ai-je le choix ?

Quatre paires d’yeux noirs le fusillent du regard, alors Lionel commence son ascension.

Ariane – Il n’est pas très souple hein ?

Lionel – Ecartez-vous, cela pourrait être dangereux ! Et la première qui se marre je me jette sur elle

Jacotte – Si tu te jettes, tu meurs !

Ariane – Ok on se marre plus, vas-y monte

Et Lionel reprend son escalade malhabilement faisant tomber de grosses pierres

Jacotte – Pourquoi s’arrête t-il déjà ?

Danièle – Vous avez vu la tête qu’il fait ?

Lionel – Hé ho les filles, au cas où vous ne l’auriez pas vu, je suis coincé et je commence à craindre méchamment pour ma vie

Danièle – Coincé par qui ?

Ariane – Déjà ? Il me surprendra toujours

Patricia – Hé oh Lionel, tu vas pas nous lâcher

Ariane – Mince mince mince, il va finir comme l’autre qui a dû se couper le bras pour s’extraire de l’étreinte d’un rocher

Patricia – Quelle horreur tu parles de « Plus fort qu’un roc » de Aron Ralston

Jacotte – C’est pas grave j’ai mon opinel

Ariane – On arrive Lionel, tiens bon !

Patricia – Il est énervé, je ne le reconnais plus, il a du lire le bouquin

Les quatre jeunes femmes arrivent avec peine à la hauteur de Lionel

Patricia – Il est gravement atteint

Ariane – Ca a l’air sérieux !

Lionel – Deux options les filles… soit je me lâche et j’en écrase une… soit je me lâche et je m’écrase !

Danièle – Si c’est pour sauver ta peau, faut pas faire la chochotte

Ariane – C’est vrai, vas-y écrase toi Lionel!

Jacotte – Tu peux sauter, il y a Jérémy dessous il amortira

Danièle – Il sera plat comme une crêpe

Lionel – Trop maigre Jérémy il amortira rien

Ariane – Mais Odile par contre…

Patricia – Ah oui Odile, bonne idée c’est la chef

Ariane – ODILE couche toi au sol

Lionel – Faites moi signe quand je peux y aller

Danièle – Vas-y Lionel n’ai pas peur

Ariane – C’est bête ce que tu dis Dan, il a jamais peur

Patricia – 1-2-3 SAUTTTTTTTTTTTTE

Lionel – Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Odile dans un dernier élan de survie fait une roulade sur le côté, le corps de Lionel s’explose au sol dans un grand bruit PAFPAFPOUM.

A suivre …

No Tags

Runaway - Episode 12

Tuesday 22 August 2006

Le livre de trucAu petit matin, quelques yeux s’entrouvrent, boursouflés par le manque de sommeil. Le choc est rude pour l’équipe, nous voir ainsi au lever du jour sans être passé par la salle de bain… il faut bien l’admettre, nous n’avons plus vingt ans.

Ariane – Bien dormi Jacotte ?

Jacotte – Pas trop non ! J’ai entendu Lionel baragouiner toute la nuit, il faut faire quelque chose !

Ariane – Ha mince, je l’avais oublié le ptit

Lionel se trémousse tel un chien cauchemardant dans sa cachette de cendres.

Ariane – Regardez, il y a quelque chose qui sort de sa culotte…

Patricia – Mon Dieu ! ! !

Ariane – Mais c’est une fiole ?

Patricia – Il se dope

Précautionneusement la petite bouteille est ouverte, une odeur affreuse s’en échappe ainsi que de la fumée.

Jacotte – Je propose qu’on lui fasse avaler ce truc, je veux bien le tenir

Ariane – Fais attention de ne pas lui casser un bras

Jacotte – Qui le gave ?

Ariane – Patricia ?

Patricia – Je vais lui faire boire jusqu’à la lie

Lionel qui est toujours endormi s’agite de plus en plus… c’est dur de le maintenir fermement, Patricia tente de lui faire avaler le produit.

Patricia – Attention il s’énerve, il gigote dans tous les sens ! ! ! On va se ramasser des claques.

Ariane se prend effectivement un coup de pied dans le nez, mais comme il est tout petit ça ne fait pas très mal, elle en profite tout de même pour lui mettre une claque… ça calme (c’est une recette héritée de sa grand-mère maternelle).
Lionel se met alors à grandir… il semble inquiet et après avoir inspecté la totalité de son corps pour vérifier si tout est bien à sa taille d’origine.

Lionel – C’est bon les filles… mes doigts sont normaux… Hyper important les doigts en informatique !

Jacotte – Fais gaffe à Jérémy, il veut nous les bouffer

Et les trois filles racontent tout ce qui s’est passé pendant la nuit à Lionel qui se calme petit à petit.
Suite à ce long récit un silence de mort s’installe sur la plage… Jacotte se lance dans une ouverture du dialogue

Jacotte – Lionel maintenant que la liaison est rétablie tu pourrais pas nous connecter sur le monde ?

Ariane – Oui mais pas avec des signaux de fumée, hier on a failli y laisser notre peau… t’as un portable ?

Lionel – Hé non j’ai tout balancé à la mer lorsque nous avons échoué !

Ariane – M… le C…

Jacotte – On pourrait faire l’ascension de la grande paroi qui est là-bas ?

Patricia – Alors… s’il ne reste que cette solution pour nous sortir de cette situation allons-y !

A suivre … 

No Tags

Runaway - Episode 11

Friday 18 August 2006

Le livre de trucPatricia – Mon Dieu, qu’il est moche !

Ariane – Regardez il a quelque chose dans son slip !

Le petit Lionel – ouagaouou agagaouaga gougouaga

Ariane – Mon petit Lionel tu nous comprends ?

Le petit Lionel – agaouaga ougaga ouougagaou

Ariane – Mince il ne parle plus le français… LIONEL C’EST NOUS TES AMIS

Odile – Il faut arriver à le faire grandir à nouveau sinon … c’est cuit

Ariane – Le pauvre il va lui falloir un tout petit vélo et pour gagner l’Ardéchoise… c’est pas gagné justement

Odile – C’est sûr !

Ariane – Il a l’air moins sûr de lui en tout petit

Odile – Il faut lui donner une potion magique, à moins qu’on préfère le garder tout petit

Jérémy et Patricia entame un dialogue visant à remettre le fanatique de l’informatique sur les rails

Jérémy – Ouagaga souris

Patricia – Lecteur MP3

Jérémy – Clé USB

Patricia – i pod

Jérémy – pc

Patricia – Rien à faire…

Ariane – Il est tout rouge

Danièle – Un coup de lune, c’est violent sur cette île !

Les fumées de l’après incendie s’épaississent de plus en plus, on ne voit plus qu’à un mètre

Odile – On ne se voit plus à un mètre et Lionel qui ne grandit pas, on va lui marcher dessus!

Ariane – Peuchère il faut le protéger, je le mets dans ma poche

Odile – Vas-y c’est courageux

Danièle – Au secours je suis aveugle, j’ai perdu mes lunettes

Jérémy – Mais non Dan il y a de la fumée… Il est peut-être temps de se coucher

Ariane – Oui, mais si j’écrase Lionel en dormant ?

Odile – Planque-le dans les cendres

Ariane – Je ronfle un peu ça ne vous gêne pas ?

Patricia – J’ai l’habitude

Ariane – File moi tes fesses Pat pour me faire un oreiller

Odile – Allez bonne nuit à tous, il va nous falloir des forces et des cerveaux en forme pour affronter la journée de demain

Et toute l’équipe sombre dans un sommeil profond.

A suivre … 

No Tags

Runaway - Episode 10

Thursday 17 August 2006

Le livre de trucEt effectivement le petit groupe rejoint l’équipée sauvage. Sur leurs visages on ne lit aucune animosité malgré les dégâts que le personnel de la médiathèque monnaie a fait sur leur île. Odile se place à l’avant du groupe en position de représentante de sa communauté.

Odile – Attention personne ne bouge.

Puis s’adressant directement aux inconnus

Odile – Avé les p’tits hommes, on peut vous aider ?

Les petits hommes se prosternent tous en même temps en lançant des ouagadouga à notre intention. Tout de suite le climat tendu se détend mais il semble difficile de discuter, personne ne peut les comprendre. Jérémy qui a l’expérience du voyage dans des contrées lointaines tente de déchiffrer cette langue inconnue. Le groupe des indigènes se met à chanter, c’est très joli, ensuite ils commencent à tourner sur eux-mêmes tout en continuant à chanter .

Jérémy – C’est la danse de la pluie !

Alors toute l’équipe se met à danser avec eux, tapant des pieds en rythme, tapant des mains et chantant des ouagadagougous.
Il ne faut pas longtemps à la pluie pour arriver jusqu’à l’île… des trombes d’eau s’abattent alors.

Odile – Ca va les faire grandir, attention ils seront plus difficiles à maîtriser si ils sont plus grands

Ariane – Mais non, mais ça va éteindre l’incendie

Et effectivement, deux heures après l’incendie n’était plus qu’un mauvais souvenir. C’est alors qu’un petit homme s’est approché d’Odile

Petit Homme – Ouaggouaga !

Jérémy – En langage ouagaga cela vaut dire merci

Ariane – Tu parle cette langue ?

Odile – Ouaggouaga merci à vous les petits

Ariane – Terrible ton accent

Jérémy – Finalement cela aura été une super garden party

Ariane – Et si on leur racontait une histoire pour les remercier ?

Odile – Ok laquelle ?

Ariane – Koulkoul et Molokoloch (voir soirée pyjama Histoires en vrac dans le hamac)

Odile – Bonne idée c’est leur univers

Danièle - D’accord

Ariane – Alors c’est parti… Il était une fois…

Odile - Deux grands singes

Danièle – Très paresseux

Odile - Qui s’appelaient

Ariane – Koolkool et Molokoloch……

Et l’histoire a subjugué les petits hommes qui nous ont encore mille fois remerciés. Ensuite ils sont tous partis d’où ils étaient venus, c’est-à-dire dont ne sait où.

Jérémy – Regardez, il en reste un… pourquoi il ne bouge pas ? Et puis il est tout blanc celui-ci

Ariane – Oh qu’il est mignon ! ! !

Odile – Tiens petit prends ce livre pour tes frères et toi… Mais c’est Lionel, ils l’ont transformé en petit ! ! ! ! !

A suivre … 

No Tags

Runaway - Episode 9

Wednesday 16 August 2006

Le livre de trucLe feu se propage rapidement jusqu’à la forêt et entame sa course destructrice.

Odile – Mais où sont les pompiers ?

Danièle – Alerte à Malibu

Jérémy – Au moins on sera repéré

Ariane – AU FEU AU FEU AU FEU

Patricia – Comme c’est beau…

Pendant ce temps de panique, les autres qui se sont enfin réveillés à cause du bruit se disputent le dernier roman de Fred Vargas « Dans les bois éternels ». C’est alors que surgissent de la forêt un groupe de petits hommes inconnus de nous jusqu’alors.

Odile – Adamsberg est là pour nous sauver !

Ariane – C’est qui ?

Odile – Le flic de Vargas

Ariane – T’es forte dis donc Odile !

Odile – Non, professionnelle Les petits hommes se rapprochent de la plage, ils sont vraiment petits surtout vu de loin.

Patricia – Ce sont des ados ! De la bagatelle ! On va les mater !

Odile – Pat calme tes ardeurs, tu sors de séminaire

Jérémy – Ce sont des indigènes ils crient ougaouga ouga

Danièle – Ils sont beaux

Ariane – Oui mais ils sont tout petits

Jérémy – Tu as raison ce sont de tout-petits hommes tels qu’on les décrit dans les livres sur le cannibalisme !

Odile – Des nains ?

Patricia – On dit des pygmées !

Odile – Des pygmées d’île ? Non les pygmées sont plus grands

Jérémy – Ils sont tout noirs avec des os sur la tête dans les narines et les oreilles

Odile – On pourrait les adopter et leur raconter des histoires

Ariane – Ils foncent sur nous !
A suivre …

No Tags

Runaway - Episode 8

Friday 11 August 2006

Le livre de truc Odile – Et si on organisait une soirée pyjama ?

Danièle – Oh oui, une soirée, mais une garden party ce serait cool

Ariane – Ca me rappelle le temps où on allait se baigner chez Lionel boubouboubouououou

Odile – Ca semble tellement loin ! An Island Party alors ?

Danièle – Oh yessssssss

Pourtant il est difficile d’organiser quoi que ce soit quand on ne possède rien, et nos amis s’en rendent vite compte… le moral n’a jamais été aussi bas

Odile – Quel ennui… on est mieux à la bibliothèque

Ariane – Oui c’est sûr, et en plus chez nous y’a la clim

Danièle – Et si on se baignait, ça nous rafraîchirait les idées ?

Ariane – Et si on jouait au jeu du dictionnaire, j’adore ! Oui bon sans dictionnaire c’est un peu difficile je l’avoue

Odile – Calmez-vous ! N’oublions pas qu’il faut rentrer pour le 29 août, il faudrait essayer de communiquer pour faire connaître notre position. Lionel pourrait-il nous installer un cable wifi, ou adsl ou lsd ?

Danièle – Mais il est où Lionel ?

Ariane – Aucune idée ! ! ! Et si on allumait un feu ?

Jérémy – Oui un grand feu

Danièle – Où as-tu caché les 15 briquets ?

Ariane – C’est Lila qui les a ! Et elle dort avec les autres

Patricia revient sur la plage, l’air déçu elle s’assoie avec le groupe

Jérémy – Qui sait faire un feu ?

Ariane – Sans briquet ? pas moi

Patricia – Vous faites le feu de la Saint-Jean ? Je sais frotter des silex entre eux et ça marche

Et ceux qui le peuvent encore se lèvent et s’activent pour préparer le feu du siècle, le feu salvateur espèrent-ils !
Patricia frotte vigoureusement ses petits bouts de silex et effectivement la flamme jaillit ! Le feu s’embrase rapidement.

Jérémy - Comme viande pour le barbec je propose que chacun sacrifie un doigt, y’a pas meilleures merguez !

Patricia – Il est fou

Odile – Ok, mais pas l’index à cause des clics sur la souris

Ariane – Moi je ne mange pas de viande, désolée

Patricia – Il a le delirium tremens… Vas-y montre l’exemple !
Danièle – On a pas de couteau

Ariane – Et si on coupait un doigt à un qui dort, il ne sentira rien

Odile – Moi je ne dors pas !

Mais la discussion est soudainement interrompue par le vent qui se met à souffler.

A suivre …

No Tags

Runaway - Episode 7

Thursday 10 August 2006

Le livre de truc Ariane – Elle est en état de choc, couchons là à côté de Jacotte pour qu’elle se repose un peu !

Patricia – Ouais mais faudrait pas qu’elles pensent qu’elles vont tirer au flanc !

Ariane – Oh toi, tu vois toujours le mauvais côté des choses !

Danièle – Il est pourtant l’heure de se coucher !

Patricia – Oui ben j’y vais

Danièle – Je te suis, sur la plage c’est pas mal pour faire un petit somme car dès qu’il fait nuit mon horloge biologique se met au ralenti

Patricia – C’est drôle j’ai l’impression qu’on entend plus rien… et si ils avaient disparu ? Ca fait peur hein ?

Ariane – Houhou, je suis là

Patricia – On va attendre les autres Ariane, je pense que c’est mieux

Et tout l’équipe se retrouve réunie. La joyeuse bande tente de regagner le campement sommairement équipé. Odile et Ariane discutent zoologie

Odile – Le dodo c’est aussi un oiseau fantastique

Ariane – Oui mais celui-ci la race est éteinte !

Odile – C’est ce qu’on croit… la preuve

Ariane – Quelle preuve ? Haaaaaaaaaaa un dodo Jérémy qui se dissimulait derrière un arbre, sort de sa cachette, il s’est débarrassé de ses vêtements et porte un unique slip en peau de bête

Patricia – Il se voit en indigène, c’est pas mal car il peut rencontrer une tribu qui nous sauvera. Bon les potes on rentre au camp.

Danièle – Elle est où la plage ?

Odile – Loin devant, c’est marée basse

Patricia – On marche, on marche, on marche, je crois qu’on s’est perdu

Ariane – Regardez là-bas on voit notre tas de bois, il reste même les arêtes de poissons

Le groupe s’avance à grands pas du camp de base et découvre avec horreur que les restes du sommaire repas sont déversés sur le sol. Affolés ils se regardent et une seule idée s’impose… ILS NE SONT PAS SEULS SUR L’ILE !

Odile – Il n’y aura pas que des jours heureux ici, si on doit rester là plusieurs jours… moi je commence à avoir le bourdon !

Ariane – Hé tu vas pas craquer… t’es la plus forte d’entre nous

L’équipe est visiblement secouée, les temps heureux semblent effectivement lointains. Danièle et Patricia montrent des signes de faiblesse.

Danièle – J’hallucine, je vois les sirènes de Belpêchao au loin dans la mer… (voir soirée pyjama Rendez-vous au port)

Patricia – Regardez, je vois des dauphins avec des hommes sur le dos, ils se rapprochent,je vais à leur rencontre

Ariane – Mais elle hallucine !

Patricia – HOUHOU HOUHOU ! ! ! ! !

Ariane – Mais Pat revient, c’est une hallu

Danièle – C’est mal barré !

Patricia court rejoindre ces soi-disant dauphins. Elle crie

Patricia – Chreum, chreummmmmmm vous entendez ils me répondent

Elle s’éloigne dans la mer. La petite troupe en reste coi, pourtant Odile essaie de motiver son équipe…

A suivre …

No Tags

Runaway - Episode 6

Wednesday 9 August 2006

Le livre de truc La petite troupe rejoint Patricia qui est en très mauvaise posture, elle a grimpé sur l’arbre et s’approche dangereusement de la bête qui enserre Valérie.

Ariane – Mais c’est quoi cette bête là ? Vous êtes sûr que c’est un boa ?

Odile – Je ne sais pas on dirait un serpent en tout cas

Danièle – Non ce sont deux boas ! ! !

Ariane – Mais on dirait qu’il y a de petites pattes

Odile – Alors c’est une chenille géante !

Patricia – Moi une chenille géante ça ne me fait pas peur, par contre j’ai vu de gros serpents là où s’est endormi Lionel et j’ai peur qu’il lui arrive malheur !
Odile – Pas d’inquiétude pour Lionel, il est fort ! Par contre Val est un peu bleue à force d’être serrée par la bête

Danièle – Vite tentons quelque chose ! Ca craint les chatouille les chenilles ? Odile – Oui sous les bras, enfin sous les pieds si elle a de petites pattes Odile grimpe à l’arbre et rejoint Patricia

Odile – On essaie ? Tu commences ?

Patricia – Je vais monter sur tes épaules, elles sont solides comme tout chef qui se respecte !

Odile – Si on lui chantait quelque chose ? Danièle et Ariane arrivent avec peine sur la branche du dessous

Danièle – Moi je connais Santiano !

Ariane – Oui moi aussi, mais c’est Val qui chante le mieux !

Odile – Oui mais elle manque de souffle pour l’instant

Patricia – Moi je chante et c’est parti… « C’est un fameux trois mats fin comme un oiseaux, hisse et ho, Santiano… »

Danièle – Arrête Pat, regarde…

La grosse chenille desserre son étreinte, libérant ainsi Valérie. L’immonde bestiole monte au sommet de l’arbre laissant derrière elle une longue coulée de bave gluante et malodorante. La petite équipée descend Valérie de l’arbre avec mille précautions.

Ariane – Tu es trop forte Pat, par contre côté chant… Qui fait le bouche à bouche ? Une non fumeuse c’est mieux pour elle

Odile – Jacotte, elle a le BSS

Danièle – Et elle est où Jacotte ?

Odile – JACOTTE HOUHOU JACOOOTTTTEEEEE

Ariane – Chuuutttt, elle dort au pied de l’arbre, ne la réveillons pas… tu t’y colles Odile ?

Odile – Pas de soucis, je lui bouche le nez et je souffle

Danièle – Ah elle se réveille ! Val ça va ?

A suivre …

No Tags

Runaway - Episode 5

Tuesday 8 August 2006

Le livre de trucAriane – On dirait plutôt un barrissement et je m’y connais en animaux, je vis à la campagne

Lila – Mais c’est quoi un barrissement ?

Ariane – T’es grave ! Le chat miaule, la chouette hulule, la grenouille croasse et l’éléphant barrie

Lila – Ah d’accord, alors c’est un éléphant qu’on a entendu ? Et c’est méchant ?

Ariane – Non ! Mais comme dirait Odile ça se mange quand on a faim. Hé mais t’as vu ils sont tous partis, on est toutes seules, pétard ils sont vaches, déjà sur le bateau ils nous ont lâchés ! ! ! EH ATTENDEZ NOUS.

Lila – Je comprends pas pourquoi à chaque fois ils nous laissent sans rien nous dire. Bon on fait quoi, on tue l’éléphant ou on cherche Valérie ?

Ariane – Ben on cherche Valérie, on vient de manger ! T’as la branche ?

Lila – Oui tiens. Et j’ai réussi à sauver quinze briquets tous en état de marche… impressionnée Ariane ?

Ariane – Ben oui, mais t’aurai pas une seule clope, parce que moi j’ai tout paumé dans l’eau et là je suis à cran…

Lila – Mais si bien sûr , tiens, j’ai mis les cartouches dans des sacs en plastique avant que le bateau ne coule

Ariane – Ouah trop cool, merci bien, allez en route

Lila – Par où on commence, on va au Nord, au Sud…

Ariane – Partons vers la forêt… enfin je sais plus moi, j’en peux plus, je vais craquer

Lila – D’accord vers la forêt, je me recoiffe un peu… allez en route.

Les deux collègues s’éloignent, on ne voit plus au loin que la petite lumière de la torche préhistorique (voir Soirée Pyjama « Préhistoire »). Elles s’éloignent dans la profondeur de cette forêt dense, elles calent leurs pas et ne décrochent pas un mot pendant une bonne heure. A bout de patience et de force elles aperçoivent enfin une lumière au loin. Odile, Danièle, Jérémy sont affalés contre un arbre.

Ariane – Ben alors ? Vous avez retrouvé Valérie ?

Odile – Ho ! regardez en haut de l’arbre… un matoutou !

Ariane – Un quoi ?

Odile – Un matoutou ! tu connais pas ? C’est un oiseau des îles avec deux ailes à paillettes. AH PAT ENFIN TE VOILà !

Patricia – Comme vous m’avez manqué !
Odile – Et nous donc… tu sais ce qu’est un matoutou ?

Patricia – Oui, c’est un crabe, c’est assez bon rôti ou boucané !

Ariane – Oui ben vous êtes comme Lionel, vous ne pensez qu’à manger ! Faudrait peut-être penser à retrouver Valérie non ?

Odile – On pourrait crier tous ensemble « VAL REVIENT »

Patricia – Elle est là, dans l’arbre captive d’un boa ! On fait quoi dans ces cas-là ?

Odile – Pat, détache le boa, on arrrrrrive

Ariane – Tiens bon Pat ! …

A suivre …

No Tags

Runaway - Episode 4

Friday 4 August 2006

Le livre de trucUn peu plus tard, dans le début de soirée, toute l’équipe est autour du feu de camp. Le poisson cuit, une mouche passe et se fait brûler les ailes… c’est comme ça la vie ici, terriblement hostile.

Ariane – Quelqu’un a vu Valérie ?

Lionel qui n’en peut plus d’être assis et rumine depuis plusieurs heures sa colère, tout ça parce qu’il n’y pas de pain… se lève et part à grandes enjambées.

Patricia – Non Lionel, n’y va pas ! C’est tant pis pour elle !

Lila – Comment ça tant pis pour elle ?

Ariane – T’es vraiment perso toi !

Patricia – Non réaliste ! On ne s’aventure pas seule dans un endroit aussi abject, à mon avis elle a fait ça pour que Lionel se précipite dans ses bras ! ! !

Lila – Mais de quoi elle parle ? Y’a quelque chose entre Lionel et Valérie ?

Ariane – Elle dit n’importe quoi, c’est l’âge. T’as de la chance que Lionel soit pas là… sinon il t’en aurait collé une !

Lila – Je ne vois absolument rien, j’ai paumé mes lentilles dans l’eau. Mais heureusement j’en ai de rechange !

Un silence pesant s’est installé dans le camp, une mouche repasse et s’en sort.

Lila – Ah ça y’est j’ai remis mes lentilles, on y va Ariane ?

Patricia – Tu sais Ariane, tu ne devrais pas y aller, Lila est myope même avec ses lentilles, elle va être un fardeau !

Ariane – Tu dis vraiment n’importe quoi !
Lila – Mais ça lui fait combien à Pat ?

Ariane – Je peux pas le dire, c’est le roman de l’été et y a du monde qui va le lire

Patricia – Bon fais comme tu veux ! ! ! après tout entre gamines vous vous entendez bien !

Ariane – Bon allez on y va SEULES !

Lila – C’est vrai tu dis n’importe quoi Pat ! ! ! Par contre je vois bien qu’elle ne peut pas aller loin avec ses talons hauts ! Quelle idée de mettre des talons hauts…

Patricia – Tout compte fait je pars avec vous, je me ferai toute petite

Ariane – ha là je te reconnais ma Patou

Lila – Mais tu enlèves d’abord tes chaussures, sinon bonjour l’entorse ou je ne sais quoi, on a pas de médecin, et il n’y a pas d’hôpital

Ariane – Bon il faut qu’on emmène une lumière, quelque chose pour faire fuir les animaux

Lila – Tu as raison on va prendre une branche épaisse et sèche et essayer de l’allumer cela nous permettra de nous éclairer et surtout de tenir à distance les animaux, vous avez entendu ce grognement ?

A suivre …

No Tags

Runaway - Episode 3

Thursday 3 August 2006

Le livre de trucLa tension et la fatigue étaient palpables. Odile était épuisée par sa longue nage, pourtant il fallait qu’elle se ressaisisse, après tout c’est elle la responsable de l’équipe ! Il y a des moments où il faut savoir respecter sa hiérarchie.

Ariane –« J’ai oublié de prendre ma force G ! ! ! je me sens ramolo

Valérie – Tu m’étonnes ! après un naufrage on est toujours lessivé… délavé… Ici avec les ampoules aux pieds et les piqûres d’insectes, on va pas se requinquer, mais bon pour l’heure on est sain et sauf, et ça, ça me donne une faim de loup ! c’est quoi le menu ?

Ariane – J’crois qu’il va falloir pêcher

Valérie – Bah, on est pas prêt de manger, j’avalerai bien un panini en apéro, avec un cocktail fruits de la passion !

Ariane – Hé je te rappelle qu’on est paumé sur une île déserte ! Va pas falloir être trop exigent !

Valérie – Bon, Jacotte a sûrement des réserves, sinon je vais tomber dans le sable à défaut de pommes

Ariane – Moi je frise la dépression, l’hypothermie et l’hypoglycémie… tu parles d’un séminaire ! plutôt l’enfer oui !

Valérie – Allez serrons nous les coudes, et puis Odile avait sûrement prévu la trousse de survie en cas de gros pépins, genre naufrage, tempête de neige et tout le pandémonium, où elle est notre chef ?

Ariane – Aucune idée !

Valérie – dis Ariane, t’avais pas une sœur jumelle dans le temps, tu sais avant qu’on se retrouve dans ce trou perdu… In… Ignace, euh non, Ingrid, c’est ça, elle doit bien avoir des relations pour nous envoyer un hélico ou un jet privé non ?

Ariane – ouais c’est vrai… seulement j’ai paumé mon portable et son numéro il est dedans et puis tu sais Ingrid elle est un peu has been, récemment je l’ai vu pointer à l’aide sociale, alors l’hélicoptère et le jet… je crois qu’on peut oublier, désolée Valou !

Valérie – Moi qui mettais de l’espoir en elle, pensant qu’elle serait la solution absurdesque, alors c’est pas comme dans nos soirées lectures ici ! ! ! Il va falloir mettre le compteur à zéro, une nouvelle vie commence Ariane, on va s’en sortir, “Ensemble c’est tout”. Parole de Gavalda

Ariane - Dire que j’avais emmené “Le temps n’est rien” de Niffelegger…il a coulé avec le bateau ! moi je sens que le temps va me peser ici

Valérie - No panic ! Profitons de ce temps suspendu…Inutile de remettre les pendules à l’heure, on ne connaît même pas le décalage horaire, aide moi à ramasser des branches pour faire un feu, les garçons vont revenir avec du poisson…

Et les deux fausses frangines se mettent au boulot.(cf famille citron – soirée pyjama – juin 2005)

A suivre …

No Tags

Runaway - Episode 2

Wednesday 2 August 2006

Le livre de trucLe voyage a duré 15 heures… on en pouvait plus ! Surtout Danièle… On a fait une halte à Nantes, on est passé par Athènes, les charters c’est toujours l’angoisse. On va pas se plaindre de trop, nous n’avons pas eu de retard. On a pris un petit bateau pour rejoindre l’île de Mabopa. On peut dire que l’enfer a commencé à partir de ce moment, ce moment précis où Ariane a dit à Patricia :

- « T’as pas l’impression que le bateau il tangue de trop ? Moi j’ai un de ces mal de cœur, tu peux me faire passer un sac, oh purée je me sens mal ! ! !

Jacotte – Je sens que la tension monte, avez-vous pensé à prendre l’essentiel avec vous ?

Ariane – Ben ouais, on a nos sacs à dos… mais qu’est-ce qui se passe, le bateau se remplit d’eau !

Jacotte – Pas de panique, nous pouvons nous fabriquer un radeau, j’ai toujours un opinel sur moi

Ariane – Ben dis donc t’es optimiste mais je crois bien qu’on aura pas le temps ! Ben Odile où elle va ? Regarde comme elle nage vite ! ODILE ? ODILE ? MAIS OU TU VAS ?

Odile – Grâce à mes palmes bioniques achetées en solde chez Décathlon, je me propulse vers le rivage d’une terre en vue au loin ; je sens que ce bateau ne vaut pas un clou et qu’à vouloir économiser sur le prix des voyages, on va tous couler, alors dépêchez-vous, plongez ! »
Et Odile disparaît au loin à la vitesse de l’éclair et elle a oublié son sac à dos dans le bateau qui coule lamentablement… et inexorablement aussi !

Valérie – « Dis Lionel tu veux pas échanger ton chapeau avec mon secret de Mabopa, grâce à lui tu survivras ! ! !

Lionel – Bien sûr ! ! Kécécé ce secret ?

Valérie – Hé bien tu vois c’est un mystère que je ne peux te dévoiler là comme ça sur le champ… surtout si on est en train de couler, il faut d’abord penser à nager, on parlera après sur l’île…

Lionel – Bah, t’es dure comme nénette !

Et ils ont sauté à l’eau, tous les uns après les autres… il n’est resté sur le bateau que Lila et Ariane… L’ambiance s’en est retrouvée toute chamboulée et dangereusement électrique ! ! !

Ariane – « Dis Lila tu sais nager ?

Lila – non je ne sais pas, je n’ai jamais appris… AU SECOURS ! HELP !

Ariane – Ne t’inquiète pas… allez tiens je t’en offre une et ne dis pas que c’est celle du condamné sinon je t’assomme !

Lila – Me… mer… merci et après, qu’allons-nous faire ? devenir ?

Ariane – Ecoute on va faire comme les autres, on va abandonner nos sacs, se jeter à l’eau et j’en suis sûr qu’on va retrouver nos réflexes de bébé… tiens voilà Odile qui revient !

Lila – Donne-moi la bouée, avec je pense que je pourrais flotter

Ariane – Allez soyons courageuses, bonne chance Lila, allez on se tape la bise… c’est quoi ces ailerons gris qui tournent autour d’Odile ?

Lila – Je crois que ceux sont des requins, allez on se casse et on la laisse se débrouiller avec les requins !

Ariane – T’as raison, regarde elle fait demi-tour, dis donc elle fonce… allez à trois on saute 1…2…3… SCHLPOUFFFFF

Lila – Ah ! je coule, où est ma bouée ? Mon sac ? Ariane attends-moi… Oh super je flotte ! »

Après plusieurs heures de nage, ils se retrouvent tous sur la plage déserte d’une île infâme, infestée de moustiques aussi gros que le poing. Au loin on ne distingue que la mer, des litres et des litres d’eau salée à perte de vue. Le bateau gît à 5000 mètres sous le niveau de la mer, emportant avec lui, nos sacs, nos livres, nos illusions aussi. Pour un séminaire de cohésion… on peut dire que ça commençait mal !

A suivre …

No Tags

Runaway - 1er épisode !

Tuesday 1 August 2006

1er août 2006. Toute l’équipe se retrouve à l’aéroport de Satolas pour partir à notre fameux séminaire de cohésion qui se déroule sur la très belle île de Mabopa. L’excitation est à son comble. Voilà Lionel qui arrive, il était temps, l’avion décolle dans une heure.

Lionel – « Désolé les amis, il y avait une queue pas possible au vendeur de sandwichs ! En plus, en attendant j’ai remarqué qu’il y avait un Hot Spot Wifi dans le hall de l’aéroport… je n’ai pas pu résister… j’ai allumé mon portable… juste pour voir !
Bref mes excuses pour le retard. Je me suis pourtant dépêché, mais en route j’ai percuté le caddie d’un voyageur… je me suis arrêté une seconde, juste pour voir si la fracture de son nez n’était pas trop grave. Tout va bien, je suis là. Je suis sûr que le vol va super bien se passer !

Ariane – Hé pourquoi t’as ce chapeau ridicule sur la tête ? Un cadeau de ta femme ?

Lionel – Non, non, pas du tout. A l’entrée de l ‘aéroport j’ai donné un peu d’argent pour les enfants malades du Mozambique. En échange ils m’ont donné ce couvre- chef traditionnel. Je n’ai pas voulu leur faire de la peine, je l’ai porté jusqu’ici. J’escompte l’échanger avec des bijoux sur l’île de Mabopa. C’est toujours ça de gagner !

Ariane – Il est où leur stand ? C’est une bonne idée ton truc d’échange ! Moi j’ai amené des stylos bic, il paraît qu’ils en manquent là-bas. Au départ c’était dans l’optique de les donner mais maintenant que tu m’y fait penser… j’vais les échanger !

Lionel – Ah je crois qu’on annonce notre vol !

Ariane – Alors on y va, mais qu’est-ce qu’elle a Danièle ? On dirait qu’elle est verte ! J’ai comme l’impression qu’elle n’aime pas l’avion… »

A suivre …

No Tags