Everitouthèque change d’adresse !

22 March 2008

A vos signets et agrégateurs ! L’adresse de notre blog change :

http://everitoutheque.viabloga.com

Pas de grandes modifications. Juste un serveur plus fiable  et surtout le retour des commentaires !!!!!!

bake

No Tags

Mis à prix 1 €uro !

21 March 2008

Ce magnifique sac, en toile de jute naturelle, muni de quatre anses, pour un port modulable.

A vous de choisir.

Version mains libres, porté négligemment à l’épaule, seyant quelque soit votre tenue, ainsi porté, ce sac attirera la convoitise !

SL701425.JPG   SL701429.JPG
Version cabas, si vous lisez gourmand et voyagez lourdement, toutefois déconseillée aux personnes de petite taille (sauf si vous portez des talons et talonnettes).

SL701427.JPG  SL701428.JPG

Petit plus non négligeable, une pochette intérieure zippée pour protéger votre carte. En vente dans les deux médiathèques pour la modique somme de 1 €.

No Tags

Livres d’artistes : 2éme séance

21 March 2008

Nous partons aujourd’hui à la découverte des livres d’artistes locaux.

Les enfants vont de surprises en surprises en découvrant le sublime « livre plein de fautes d’orthographe » de Mira Coppey , entièrement réalisé avec des sachets de thé dépliés. Ou bien le livre froissé de Joanna Mico , qui ressemble à un mouchoir en papier usagé …

Et celui -ci, est-ce bien un livre ?

« L’odeur verte » de l’atelier des grammes , avec ses feuilles en noyer , qui donne à Sofiane l’envie de récolter les écorces pour écrire !
La « petite bibliothèque Simone de Beauvoir » de Claude Ballaré les émerveille et les voici plein d’enthousiasme pour préparer la réalisation de « la petite bibliothèque monnaie » que nous allons fabriquer grâce à la complicité de Paolo, de l’atelier reliure !

Une petite bibliothèque qui rejoindra le fonds de livres d’artistes ! À la semaine prochaine …

Ps : les oeuvres du fonds de livre d’artistes sont prêtés sur demande

jacotte

Livres d’Artistes
Technorati , , ,

Une vie française … l’avis d’un lecteur

20 March 2008

Paul Blick est né à l’âge de huit ans - tour de force que cela -, précisément le jour où son grand frère est mort. Le jour où la Cinquième République fut proclamée en France …

Ce qui est une métaphore, bien entendu.

Et là, dans ce préliminaire, se trouve l’unique mais monumental prétexte de ce livre excellent : comment vivre, comment exister, comment devenir adulte, puis dérouler sa propre existence dans l’ombre d’une absence, lorsque son frère, qui était tout, aux yeux de ses parents, a disparu tandis que l’on n’était encore qu’un petit enfant ?

Paul Blick nous narre sa vie, tour à tour morose, inexistante, excitante, palpitante, ennuyeuse, pleine de rebondissements ou de platitudes excessives, sur près de 360 pages, comme un Forrest Gump à la française … Une vie exceptionnelle et d’une banalité à faire pleurer, tout à la fois, scrutée tant de l’intérieur, qu’observée parallèlement à l’évolution de la vie politique et sociale du pays, des années cinquante, jusqu’au début des années deux-mille … Vaste programme. Le tout sans exagération aucune, sans longueurs ni langueurs.

Le style est brillant, qui rappelle celui de l’écrivain américain Philip Roth - c’est écrit en quatrième de couverture, mais ce n’est pas usurpé ; l’on pense notamment au fabuleux « Complot contre l’Amérique » du dit Roth - ; les phrases sont longues et belles à souhait, et le texte coule comme de l’eau. L’humour est omniprésent et les détails sont, le plus souvent, croustillants …

L’on prend donc ce livre en main, et l’on arrive bientôt à sa conclusion, sans l’avoir jamais laché ni avoir ressenti le moindre ennui. Du grand Jean-Paul Dubois. Prix Femina 2004.

Christophe - Lecteur de notre blog

Références :
Une vie française de Jean-Paul DuboisEditions de l’Olivier
Vous trouverez ce roman à la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R DUB, secteur adulte

Technorati , ,

Cd de la semaine, Fannytastic : plusieurs

19 March 2008

Sélectionné dans les Découvertes du Printemps de Bourges 2007, ce trio breton construit un univers tantôt joyeux, tantôt aigre-doux. Fanny Cheriaux ose des voix surprenantes, croise des mélodies limpides avec des sonorités et rythmes pop-rock inventifs. Passant de l’accordéon au piano, elle sait faire percer la gravité sous sa truculence naturelle.
Un univers surprenant, un répertoire personnel et atypique mis en valeur par un chant original, sauvage et tendre à la fois : une voix à la fois tranchante et mélodieuse. Une forte personnalité, entre Gréco et Rita Mitsouko…

Des extraits en écoute sur le site officiel

Lydie - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 099.FAN


Technorati ,

Goûter philo … acte 2

18 March 2008

On passe au rouge! Olé! Le tee-shirt Strongboy a pris le pouvoir…! Le temps de raconter le 2ème album d’Ilya Green dans lequel Olga se sent une âme de chef avec son tee-shirt gagné en achetant une glace à la fraise. Les désirs d’Olga deviennent des ordres quand elle se met à commander ses amis. Mais bientôt le Chat dévoile le secret d’Olga et tout le monde revient avec le fameux tee-shirt de pouvoir.
Alors c’est la zizanie!!! Qui va être chef ? Comment faire ? Qui va choisir ? On s’énerve! Une seule solution…avec les fourmis qui savent détendre l’atmosphère…!

Après la lecture de “Truc”, “Prince de naissance, attentif de nature” et “Strongboy le tee-shirt de pouvoir”, les questions s’imposent : “C’est quoi être chef ?”, “à quoi ça sert ?”, “est-ce que l’habit fait le chef, donne du pouvoir ?”, Et voilà le bâton de paroles qui passe de l’un à l’autre, les idées s’exposent! Certains pensent qu’il faut porter une couronne de roi sur la tête, une cravate, ou encore une crête sur la tête! Pour d’autres cela n’a pas d’importance, c’est plutôt une question d’âge…Ce sont les parents qui commandent, tiens tiens! Ils avouent aussi aimer commander les petits frères et soeurs…et beaucoup s’imaginent chef plus tard.

Un petit goûter de griottes et de jus de fraise clôt la séance.

Valèrie

Prince de nature, attentif de naissance, de Jeanne Benameur/T. Magnier
Truc, de Charlotte Labaronne/Didier jeunnesse
Strongboy, le tee-shirt de pouvoir, d’Ilya Green/Didier jeunesse

Technorati ,

Livre d’artiste

15 March 2008

A la médiathèque Simone de Beauvoir une armoise grise recèle un trésor qui attend de voir le soleil : ce sont des livres et livres -objet originaux , parfois rares et très beaux, d’artistes locaux et internationaux…

Ce 8 février à 14 h , le soleil est au rendez vous
et les enfants de la classe de cm2 de l’ école St Exupéry
ont les yeux qui brillent devant la beauté , l’ étrangeté
des livres présentés …leurs mains gantées explorent ……
Les Prélivres de Bruno Munari , grand précurseur du livre objet
les interrogent sur ce qu’est un livre ? Et Mr Munari répond:

« le livre sert à communiquer le savoir ou le plaisir, toujours à accroître la connaissance qu’on a du monde » « la connaissance est toujours une surprise !»

Avec les Prélivres l’effet est garantie !

I prelibri de Bruno Munari

Et puis Mr Katsumo Komagata , orfèvre du papier sculpté
nous éblouit par la délicatesse de ses découpes et la poésie de
ses histoires qui obligent les enfants à libérer leur imagination car
« les enfants sont de mystérieux petits vaisseaux, pleins à craquer de
tant de potentialités »

L’endroit où dorment les étoiles de Katsumi Komagata . Editions des Trois Ourses
Du jaune au rouge de Katzumi Komagata ; Editions des Trois Ourses

Pour finir tout les sens sont sollicités avec les magnifiques albums
des Editions des Doigts qui rêvent ; livres traduit en braille
pour les enfants mal-voyants, invitant à une lecture tactile.

Trouvé de Axelle Laberche. Les Doigts Qui Rêvent
Qui sent le fromage de Award Palinko. LDQR

Et le plus beau de tous , le plus apprécié des enfants , c’est le livre réalisé
par une classe de l’école des Arnauds , livre en relief et en braille que les
auteurs ont eu l’immense gentillesse de nous prêter !

« Pourquoi le volcan crachent-ils de la lave ? »

Jacotte 

No Tags

Ilya Green … le paradis

14 March 2008

Histoire de l’œuf

Olga a trouvé un œuf, un œuf vraiment chouette ! Mais le chat aussi l’a vu et il aimerait bien partager ce trésor avec la petite Olga. Le chat a beau tirer sur la corde sensible ou menacer, Olga résiste et ne cède pas, cet œuf, il est à elle seule et elle l’aime ! Oui, mais jusqu’à quand ? Et si l’œuf avait le dernier mot dans cette histoire ?

Strongboy, le tee-shirt de pouvoir,

Ce tee-shirt « Strongboy » donne à Olga le pouvoir de se sentir très forte et de s’affirmer. Et elle décide de commander tous ses copains…Mais il suffit d’acheter une glace à la fraise pour recevoir en cadeau le fameux tee-shirt! Tout le monde veut devenir chef…Une histoire irrésistible, pleine d’humour et de philosophie.

Olga , arracheuse de marguerite

Olga l’aime, un peu, beaucoup , passionnément , à la folie !!! , la belle marguerite qui pousse sur son chemin. Elle l’aime tant qu’elle l’arrache pour la posséder . Et la douce fleur se transforme en veille chaussette « très morte » sous les yeux effarés d’Olga . Alors, comment supporter ce grand malheur ? Et ben…en devenant arroseuse de marguerite , bien sûr !

Jacotte , Ariane, Valérie

Références :
Histoire de l’œuf d’Ilya Green - Didier jeunesse
Strongboy, le tee-shirt de pouvoir, d’Ilya Green - Didier Jeunesse
Olga , arracheuse de marguerite d’Ilya Green - Didier jeunesse
Vous trouverez ces albums à la médiathèque Monnaie à la cote A GRE, secteur Jeunesse

No Tags

Goûter philo !

13 March 2008

Ilya Green est une jeune auteur illustratrice marseillaise .

Ses trois albums aux couleurs vitaminées et au contenu dense , voire explosif nous ont vraiment conquis !

Elle nous rendra visite le 1 er avril et partagera avec 2 classes de cp et ce1 sa passion des mots , des histoires !

Pour préparer sa venue , les deux classes s’initient sur trois séances à l’art de la philosophie !
« La philosophie, c’est ouvrir les yeux sur le monde et se demander ce qui se passe …. Les enfants sont naturellement philosophes » dit Jacques Levine.

Nous en avons eu la preuve lors de cette première séance !

Après une tentative de définition collective de cette notion bien abstraite , Elyace lance le débat en affirmant :
« un goûter philo (à ne pas confondre avec les p’tits filous!!!) c’est quand on partage des mots gentils » C’est parti !
Après la lecture d’histoires sur le même thème, les apprentis philosophes s’expriment autour de « l’amitié » , « le partage » « l’ égoïsme ».
Les enfants commentent les histoires, échangent autour de leur vécu et enfin, quelques considérations plus générales finissent par émerger .

Le dictaphone devient bâton de parole, il incite au respect de la parole de l’autre et motive les plus timides ; l’enregistrement permettra de poursuivre la réflexion à l’école.

Et puis pour satisfaire les papilles après avoir dégourdi les neurones , dégustation d’un goûter ensoleillé à l’ananas !

Jacotte 

Ami! Ami? de Chris Raschka /La joie de lire
Une faim de crododile de Pittau et Gervais / Gallimard jeunesse
Histoire de l’oeuf d’Ilya Green / Didier jeunesse

Technorati ,

Cd de la semaine, Nick Cave & Warren Ellis : B.O. L’Assassinat de Jesse James

12 March 2008

La musique de ce film, western dramatique sorti en 2007, est signée Nick Cave et Warren Ellis. Evocatrice du climat du film, la bande-son se révèle très mélodique et peut s’écouter comme un simple album. Une impression de grâce et d’intimisme se dégage de cette musique. Chaque échange entre piano et violon fait naître une mélodie poétique et envoûtante, de subtiles percussions rehaussent l’ensemble.

Un univers musical empreint de nostalgie et d’un pouvoir émotionnel intense.

Michelle - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 520 ASS

Technorati , ,

Unis pour la vie & La vie ça vaut le coup

11 March 2008

Voici 2 petits romans magnifiques de simplicité et de justesse qui abordent des thèmes réputés difficiles.Pauline a 11 ans et vit aux Pays-Bas. Elle a deux passions dans la vie : la poésie et Mimoun son amoureux qui est marocain d’origine et qui ne comprend pas toujours sa façon de vivre. C’est son père Spiek qui l’a initiée à la poésie, car lui aussi c’est un poète bien qu’il n’ait jamais écrit une ligne contrairement à sa fille qui s’exprime dès que l’angoisse où la beauté du monde qui l’entoure se font sentir.
Il faut avouer que Spiek est un PC ou père compliqué pas un de ces pères d’autrefois qui se contentait de se reposer après leur travail devant la télé en buvant une bière. Il a vendu la bicyclette de sa mère à un dealer et finit par traîner avec les SDF qui ont élu domicile près de la gare. L’histoire se complique encore quand son instituteur tombe follement amoureux de sa mère.
Heureusement, Pauline part se ressourcer et oublie ses problèmes le temps d’un week-end ses grands-parents qui vivent à la campagne. Mais Pauline affronte cette vie un peu compliquée avec beaucoup de maturité et un humour sans faille. Peut-être grâce à la poésie qui lui permet de mettre des couleurs à son univers qui n’est pas toujours rose.

Des romans qui se lisent d’une traite sans verser dans le misérabilisme . On en ressort avec la même joie combative que Pauline leur héroïne.

A partir 9 ans.

Régine

Références :
Unis pour la vie de Guus Kuijer - Ecole des loisirs
Vous trouverez ce roman à la Médiathèque Monnaie à la cote R KUI, secteur jeunesse

La vie ça vaut le coup de Guus Kuijer - Ecole des loisirs
Vous trouverez ce roman à la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R KUI, secteur jeunesse

No Tags

Le café-photo Monnaie accueille Anne & Fabian da Costa

7 March 2008

Le café-photo Monnaie accueille Anne & Fabian da Costa au collège Lapassat le 21 mars prochain à 19 h.

Fabian da Costa, drômois, photographe illustrateur, membre de l’Agence Rapho-top, travaille principalement pour des missions photographiques et des illustrations de livres en collaboration avec sa femme, Anne da Costa, auteur.

Echanges autour du travail de Fabian et avec le couple sur le rapport photo-écrit.

Le café-photo Monnaie est un partenariat :
Collège Lapassat
Médiathèque La Monnaie
Club Photo Vidéo de Romans
Clic’images club Photo Chabeuil

Technorati

CD de la semaine, Fathy Salama: sultany

5 March 2008

Ce musicien égyptien a appris le piano classique occidentale (Bartok, Tchaïkovski) et la musique arabe traditionnelle (Oum Kalthoum). Il apprend à jouer du jazz (avec Sun Râ), et participe ensuite à la naissance de la “jeel”, la musique pop arabe (précurseur du raï), avant de fonder son propre ensemble “Sharkiat” en 1989. On l’entend également sur l’album de Youssou N’dour “Egypte”, en 2004.Grâce à l’électronique, il veut redonner une prééminence à la musique arabe et sauver ainsi les plus vieux rythmes du monde. Dans ce nouvel album, il fusionne piano jazz et instruments orientaux pour un véritable voyage entre Orient et Occident.

Lydie - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur son espace My Space.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 022.2 SAL

Technorati , ,

Lettre des médiathèques n°17

4 March 2008

La nouvelle lettre des médiathèques est disponible. Vous la trouverez dans sa version papier dans les deux Médiathèques du pays de Romans et en cliquant ici pour la feuilleter en ligne ou ici pour la télécharger dans sa version numérique.

Technorati ,

Les enquêtes d’Enola Holmes … le paradis

29 February 2008

Enola Holmes est la digne soeur de son frère Scherlock. Elle est tombée dans la soupe quand elle était petite. Dans ce premier volume elle doit s’atteler à sa première enquête quand sa mère disparaît brutalement. Loin de voler à son secours ses deux frères sont très critiques envers leur mère qu’ils jugent un brin trop féministe. Mycroft, le frère aîné, décide d’envoyer Enola parfaire son éducation dans un pensionnat de jeunes filles pour en faire une Lady.Mais Enola en décide autrement car elle a décelé des indices pour partir, seule et à bicyclette, à la recherche de sa mère qu’elle compte bien retrouver.

Son chemin la mènera sur les traces d’une seconde disparition qui permettra d’épanouir ses dons de détective.

Digne héritière de son frère Sherlock, Enola jouit d’un caractère bien trempé pour une jeune fille de 14 ans. Si vous aimez les intrigues policières, ce roman mené tambour battant vous conviendra à merveille et sera un excellent apéritif pour attaquer l’oeuvre du grand Conan Doyle, L’ambiance British est garantie il manque le caractère ambigu de Sherlock Holmes et cette atmosphère pleine de mystère et de brouillard qui signe ses aventures.

A partir de 9ans.

Régine

Références :
Les enquêtes d’Enola Holmes, La double disparition t1 de Springer Nancy - Nathan jeunesse.
Vous trouverez cet album à la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R SPR 1

Technorati , , ,

Cd de la semaine, Alela Diane : The Pirate’s gospel

27 February 2008

Influencée par des chanteuses folk (Kate Wolf, Patsi Cline), cette jeune californienne, fille de hippies musiciens, écrit ses premières chansons à 20 ans. « The Pirate’s gospel » (auto-produit en 2004 dans le studio paternel au Nevada.) est sorti en France en 2007 sur le label Fargo.
Alela Diane n’est pas sans rappeler Karen Dalton ou Emmylou Harris. Une guitare sèche et une voix. Un disque de folk authentique, d’une sensibilité nouvelle.

« Je n’aurais jamais pensé que cet album que j’ai fait sans un sou et dans le studio de mon père, aurait un public. Mon père qui est musicien lui aussi, joue et chante sur certains morceaux. C’est vraiment un projet entre un père et sa fille, fait sans être très sérieux, puisque l’on ne pensait pas le diffuser à un large public… »


Michelle - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 2 DIA 30

Technorati , ,

Odette Toulemonde et autres histoires … l’avis d’un lecteur

26 February 2008

Un très petit exercice de style que voilà, pour le bien nommé EES, Eric-Emmanuel Schmitt … Huit nouvelles regroupées dans un recueil de 280 pages. Police d’imprimerie épaisse, et seulement 25 lignes par page … Beaucoup de blanc et un papier fort, comme pour rendre le livre plus épais, et ainsi justifier les 19 Euros du prix …

Il s’agit là, pour l’essentiel, de nouvelles « féministes ». Sans qu’il y ait là, dans cette remarque, quoi que ce soit de péjoratif, s’entend. Les historiettes sont écrites convenablement, bien sûr, et l’on ne pouvait en attendre moins de Schmitt, mais avec un phrasé banal, dépourvu d’intérêt et d’originalité. Les situations sont pour la plupart convenues ; le prétexte est, en général, ou absent ou « téléphoné » … Quant aux chutes, elles aussi … L’on déplore qu’elles soient bien trop souvent prévisibles.

Reste quand même une nouvelle un peu meilleure que les autres, sur Alzheimer, mais dont le ressort est bien trop vite mis à jour, et un court récit, basé sur le réel, se déroulant quelque part dans un goulag, en Sibérie, sous l’ère Staline, qui laisse un petit goût douceâtre sur le palais, une fois le livre refermé …

Odette Toulemonde et autres histoires fut écrit en « cachette », pendant le tournage du film du même nom (un échec commercial, soit dit en passant), et « rédigé sur les bords de table, le matin au petit-déjeuner, le soir dans des chambres d’hotel … », de l’aveu même de Schmitt …

Et bien c’est à peu près tout ce que mérite ce recueil : une petite lecture sur un coin de table de cuisine, en attendant que l’omelette soit cuite …
EES nous avait habitué à plus profond ; à beaucoup mieux …

Christophe - Lecteur de notre blog

Références :
Odette Toulemonde et autres histoires de Eric-Emmanuel Schmitt - Albin Michel
Vous trouverez ce roman à la médiathèque Monnaie à la cote
R SCH N, secteur adulte

Technorati , ,

Mes nuits ne sont pas les vôtres … le paradis

22 February 2008

Dans une inquiétante demeure au milieu des bois, vit un homme défiguré. Son visage brûlé est effarant. Celui ci va exercer un chantage sur Belle, une jeune fille qu’il oblige à passer les week-end end dans son château.

Au fil du temps cet homme va prendre une place importante dans la vie de Belle. Celle ci est prête à tout pour percer le secret de cet intriguant personnage. Ce roman tient en haleine et la fin est riche en rebondissement.

L’auteur nous plonge dans un récit qui n’est pas sans rappeler “La belle et la bête“. Cela n’a rien d’étonnant puisque Dominique Marny, n’est autre que la petite nièce de Jean Cocteau.

Patricia

Références :
Mes nuits ne sont pas les vôtres de Dominique Marny - Ed. Presses de la cité
Vous trouverez ce roman à la médiathèque Monnaie à la cote R MAR, secteur adulte.

Technorati , ,

Lettre des Médiathèques n°16

21 February 2008

La nouvelle lettre des médiathèques est disponible. Vous la trouverez dans sa version papier dans les deux Médiathèques du pays de Romans et en cliquant ici pour la feuilleter en ligne ou ici pour la télécharger dans sa version numérique.

Technorati ,

La physique des catastrophes … le paradis

20 February 2008

Si vous ne craignez pas l'’overdose de citations et l’étalage d’érudition, plongez-vous avec délectation dans ce roman foisonnant !

Bleue van Meer est une ado américaine solitaire et cultivée à outrance par son professeur de père . Ils èrent de villes universitaires en villes universitaires, couple fusionnel et marginal depuis l’enfance de Bleue . Quand ils finissent par se poser dans la petite ville de Stockton, pour préparer l’entrée à Harvard de la jeune fille , l’éminence d’une catastrophe se précise !
Mais on a beau s’y attendre quand elle nous tombe dessus , ça fait mal, très mal ….

Jacotte

Références :
La physique des catastrophes de
Marisha Pessl - Ed. Gallimard
Vous trouverez ce roman à la Médiathèque Monnaie à la cote R PES, secteur adulte

Technorati

Baladasssoooons !

19 February 2008

Nous avions suivi une formation « Eveil musical » en juin 2007, animée par Hélène Schalk Collomb, artiste musicienne de l’association Minimômes et mininotes. L’occasion de rencontrer d’autres professionnels de la petite enfance, des assistantes maternelles. En septembre, le Relais Assistantes Maternelles nous a invitées à participer à la préparation de leur spectacle annuel dédié aux tout-petits, sous la direction d’Hélène.

Quelle aubaine de pouvoir prolonger au-delà du stage l’aventure avec elles, et de mettre en pratique nos apprentissages!

Les répétitions en soirée se sont enchaînées en octobre, novembre, décembre et janvier. Au programme, polyphonie, percussions, canons, polyrythmie, jeux de doigts et de bouche ! Tout ce travail sur le mode de la bonne humeur et du rire! Grâce au talentueux coaching d’ Hélène, nous étions prêtes pour donner 4 représentations à Miribel, Clérieux, Parnans, ainsi qu’à la médiathèque Simone de Beauvoir, les 18, 23 et 30 janvier.

Beaucoup de monde au rendez-vous, et nous avons distribué, sur l’air du “sac à sons…polisson…ce p’tit bruit qu’est-ce qu’il dit”, tous les jolis sacs à sons réalisés par les nombreuses assistantes maternelles qui ont apporté leur aide à la réalisation technique de ce spectacle!

A la médiathèque monnaie, nous poursuivrons sûrement les “baladassonnades” dans les mois qui viennent, des idées ont germé, qui ne demandent qu’à s’épanouir…

Merci à Hélène et à toute l’équipe des assistantes maternelles pour cette invitation à travailler ensemble le temps de quelques chansons!

Valérie 

Baladassons
Technorati , , ,

La route … l’avis d’un lecteur

15 February 2008

Sous un ciel infiniment gris, sous une chappe de plomb sombre et basse, par un froid « de canard » … Un père et son fils. L’Homme et le Petit - on ne connaîtra jamais leur nom – promènent, par des routes à demi-effacées sous la cendre et sous la neige qui tombent du ciel en permanence, un caddie contenant l’essentiel de leurs maigres provisions, de leur matériel de « vie ». Ce sont des survivants ; l’apocalypse a eu lieu quelques années plus tôt, et la végétation, les animaux n’y ont pas survécu. Nulle part. Et les hommes, à peine. Quelques-uns seulement.

Alors, dans ce rien, dans cet univers-là quasi surréaliste, il faut malgré tout tenter de vivre jusqu’au lendemain. C’est le minimum. Coûte que coûte … Et si possible même, de vivre aussi jusqu’au surlendemain …

A vrai dire, il ne se passe pas grand-chose dans ce gris uniforme, ou si peu, mais le danger est là, pourtant, qui guette et qui n’attend que l’erreur pour vous frapper …

Le style de Mc Carthy est dépouillé, pour le moins. Comme le paysage dans lequel il fait évoluer ses « héros ». Et pessimiste. Des phrases courtes. Sans verbe. Très souvent. Des mots. Des dialogues. On y va ? D’accord. D’accord. Ce genre de choses … Mais on aime tout de même. Avec parfois, également, quelques passages beaucoup beaucoup plus durs que les autres. Quelque part situés à la limite de l’inhumanité la plus sordide. Il vaut mieux être prévenu.

La Route, qui s’est vendu à deux millions d’exemplaires aux Etats-Unis, a reçu le prix Pulitzer en 2007. Ce qui est une référence …

Les critiques sont bonnes, voire excellentes, en général … Mais faut-il, pour autant, se précipiter sur ce livre ? Affaire de goût. Car - sans mauvais jeu de mot -, l’on reste sur sa faim. L’action ne surgit pas à toutes les pages, bien sûr, mais tel n’était pas le propos de l’auteur : écrire une séquelle de Mad Max. Les personnages manquent d’épaisseur, de maturité, au point que l’on ne parvienne jamais à s’identifier à eux. Ce qui pourrait, d’une certaine manière être considéré comme une bénédiction, vu le contexte. Malgré tout, on aurait aimé en connaître un peu plus sur leurs motivations, sur leur but, sur leurs espoirs … Pourquoi marcher ? Pourquoi continuer ? Pourquoi ne pas s’arrêter ? Et puis, tout cela encore, dans une « nature » devenue quasiment stérile, si longtemps après le grand feu. Ça ne tient guère … la route.

Fort heureusement, le livre est court et se lit vite. Et l’on se surprend, au final, à avoir envie de relire l’excellent Malevil, de Robert Merle (1972) ; un classique du genre. Un bien plus gros morceau, en tout cas …

Christophe - Lecteur de notre blog et usager de nos bibliothèques

Références :
La route de Cormac Mc Carthy - Ed. de l’olivier
Vous trouverez ce roman à la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote R McCO, secteur adulte

Technorati ,

Les Insortables …le retour

14 February 2008

Je me baladais dans la bibliothèques, cherchant désespérément un « Insortable » sur les rayons, sans rien à trouver à me mettre sous la dent. 1000 Destinations de rêve a surgi de nulle part. Non décidément, ce n’était pas l’Insortable idéal puisqu’il est déjà sorti 1 fois depuis son achat récent en décembre ce qui est peu compte tenu du plaisir qu’il procure en le feuilletant. Son poids est sans doute un handicap majeur. Peut-être devrai-je changer le titre de cette rubrique en l’intitulant « C’est du lourd ! » car j’ai remarqué que les Insortables souffrent tous d’un complexe de poids. Mais je m’égare un peu, je vous le dis sans détour, 1000 destinations de rêve est le livre qu’il vous faut si vous trouvez, comme moi cet hiver interminable, si le présent vous pèse et la dépression vous guette. Les photographies superbes répertorient les plus beaux endroits du monde. 383 pages de bonheur ! Le voyage débute en Islande et se termine en Antarctique. Mais si vous aimez les pays chauds vous aurez tout le loisir de vous attarder sur les rives de La Méditerranée ou sur les plages des Caraïbes. Les villes et leurs trésors architecturaux ne sont pas oubliés. Une grande place est faite à l’Europe, et vous aurez le plaisir de reconnaître des endroits où vous êtes allés vous promener où peut-être vous donner des idées de voyage. Un seul hic, peut-être, l’Afrique est peu représentée.

Bien sur, aucune photo choc, style agence Magnum, aucun papier qui traîne à l’angle des rues, pas de regard triste qui vous fixe intensément, on ne vous présente qu’une version idéalisée de la planète. Mais en ces temps troublés, ces temps où le réchauffement climatique occupe tous les esprits, certains prennent un malin plaisir à faire résonner le craquement sinistre de la banquise qui se fissure, cela fait du bien de regarder sans se presser notre planète et de s’extasier encore sur la beauté des paysages. Alors n’hésitez pas, si vous souhaitez faire l’économie d’une boite de tranquillisants et même d’un billet d’avion, emportez ou feuilletez sur place dès aujourd’hui 1000 destinations de rêve.

Régine

No Tags

CD de la semaine, Vincent Artaud : La Tour invisible

13 February 2008

Le contrebassiste français Vincent Artaud est issu du jazz. Très marqué par Debussy, admirateur de Steve Reich, il s’initie également à la manipulation des synthétiseurs.
Son 1er album « Artaud », était une sorte de synthèse de ces influences: un incroyable mélange de jazz, de musique contemporaine, de cordes et de discrets bidouillages électro.
Ce 2è opus approfondit cette architecture unique avec une musique majestueuse et complexe, puissante et singulière : de l’art symphonique au minimalisme répétitif, en passant par l’expressivité du jazz.

Vincent Artaud s’inscrit d’ores et déjà dans la continuité des grands arrangeurs

Lydie - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur son espace My Space.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 1 ART

Technorati , ,

Soyons à l’écoute de nos usagers …

12 February 2008

No Tags

Cd de la semaine, Daphne : Carmin

8 February 2008

Daphné semble être une fée, elle nous invite dans son monde merveilleux et nous envoûte dès le premier titre. Elle chante l’invisible et nous laisse faire les illustrations. Sa voix de cristal, légèrement cassée, se mêle parfaitement aux mélodies chaudes et variées.
Romantisme, sensualité, fantaisie et originalité sont les mots qui viennent à l’esprit pour décrire la richesse de ce disque. Un album indéfinissable et enchanteur.

Stéphanie - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur son espace My Space.

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 099 DAP


Technorati , ,

Lectures à voix haute avec le Triboulet

7 February 2008

Ce mercredi 6 février, 2 classes du Lycée Triboulet, accompagnées par leur professeur de français, se sont retrouvées à la médiathèque Simone de Beauvoir pour un spectacle de lectures à voix haute.

Plus de 70 jeunes étaient là, attentifs, curieux de cette aventure des mots ; aventure qui va se poursuivre, car les lycéens vont, eux aussi, se lancer dans l’aventure de la lecture à voix haute, en accueillant les bibliothécaires au lycée pour les aider à travailler les textes.

lectriboulet.jpg
Technorati , ,

Alberto Manguel, « je ne veux pas mourir idiot »

6 February 2008

Pourquoi présenter Alberto Manguel ?

Parce qu’il est président cette année du jury du prix du Livre Inter, jury composé de lecteurs.

Parce qu’il est passionnant quand il parle du métier de lecteurs, quand il parle lecture, écoutez le plutôt nous rappeler l’importance de la lecture « comme une action subversive pour aller contre cette bêtise envahissante », écoutez le nous convaincre de lire pour affirmer notre intelligence, écoutez le nous rappeler ce slogan de mai 68 « je ne veux pas mourir idiot »

Ecouter l’entretien avec Alberto Manguel (real player)

Odile

Pour en savoir plus, à la médiathèque de la Monnaie, vous pourrez lire ou emprunter :

Une histoire de la lecture Actes sud 1998 cote 028 MAN
La bibliothèque, la nuit Actes sud 2006 cote 027 MAN

Technorati , ,

Le jargon du bilbiothècaire, la politique d’acquisition

31 January 2008

La politique ? A la mode aujourd’hui ! Dans les médiathèques, aussi, on parle de politique Mais attention, notre politique à nous, concerne les acquisitions, c ‘est à dire, les achats de documents. On définit ainsi une politique d’acquisitions, c’est à dire :
-on se documente sur l’édition
-on réfléchit aux publics qui fréquentent ou non la médiathèque
-on associe des partenaires ou des experts pour les ouvrages spécialisés
-on fait des choix réfléchis car les budgets ne sont pas extensibles
-on vise l’encyclopédisme -on pense déherbage
-on évalue les collections à partir des statistiques des prêts.

Pour ne rien vous cacher, comme la politique, c’est un sujet pour lequel les discussions vont bon train, quelques fois on s’emballe, on s’emporte, on est loin de tomber toujours d’accord.

Faut-il acheter plusieurs exemplaires d’un même livre (victime de son succès, gloire éphémère), faut-il acheter les séries que l’on trouve en grandes surfaces (connues de tous oui mais nous on doit faire découvrir), faut-il acheter tous les prix littéraires, faut-il acheter des livres d’amour (oui mais bon, c’est pas avec ça qu’on contribue à la formation du citoyen), faut-il lire tout cer qu’on achète, faut-il acheter ce que les usagers nous demandent ???????????????????????????

Et les réponses, on les trouve dans la Charte des Collections, c’est à dire un document écrit qui permet de répondre aux questions, de les éviter puisqu’il fixe les règles d’acquisitions.
Et le tour est joué.

Cette année, enfin au cours de l ‘année 2007, on a désherbé les romans pour les enfants et acheté de nouvelles collections, collections que les enfants nous ont demandées , qu’on achetait pas car on les trouvait trop cucul, tournées autour d’un même héros pas génial, présentes dans toutes les grandes surfaces, tape à l’oeil, d’auteurs inconnus (voir pas de vrais auteurs), des histoires sans intérêt pour nous quoi !

Et les statistiques de prêts ont parlé : en 2007, le prêt de romans jeunesse a augmenté de 50% !!!! Alors, on s’est dit que notre choix était le bon, que les livres qu’on avait achetés sortaient, étaient empruntés par nos petits lecteurs ravis de trouver à la médiathèque des séries qu’ils connaissent, qui font partie de leur univers, qui montrent qu’ils ont leur place à la médiathèque, qu ‘elles est faite pour eux.

Odile

Technorati , ,

CD de la semaine, Trentemoller : The Trentemoller chronicles

30 January 2008

DJ et compositeur danois, Andres Trentemoller officie dans la musique électronique depuis 1997. Artiste du son venu du nord, à l’instar de Sigur Ros ou de Mum, il nous offre une vision minimaliste d’une techno polaire : emphase lyrique, échos tournoyants, goût prononcé pour les basses.
Un double album marqué de l’empreinte d’une certaine mélancolie new wave : des morceaux ambient de son répertoire et des compositions dancefloor, puis un large éventail de ses remix (Royksopp, Moby).

Michelle - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur son espace My SPace

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 290 TRE


Technorati , ,

Trop des lires !

29 January 2008

Voilà………………… les enfants de l’atelier « Des Lires » étaient avec nous mardi soir Ils …………ont lu, raconté, chanté leurs histoires, chansons et textes préférés

Je mangerais bien une enfant de Dorothée de Monfreid à l’Ecole des loisirs, Le loup et la mésange, un conte de Murielle Bloch, Je ne suis pas mignon de Jonathan Allen chez Kaléidoscope

Les enfants de la Monnaie ont……………………. ouvert bien grand oreilles et yeux

Merci à Cathline, leur formatrice, animatrice, accompagnatrice…….. et notre ancienne collègue, de poursuivre ce travail sur la lecture avec les enfants, donner le plaisir des mots, des histoires, le goût du spectacle, de la lecture à voix haute.

Un bel échange, une rencontre inhabituelle entre lecteurs et artistes en herbe un bon moyen de favoriser la mixité sociale et géographique

Atelier des Lires
Technorati , , ,